Convention de Barcelone – COP 21

Source: Plan Bleu. Article initialement publié ici.

 

La 21e réunion des Parties contractantes à la Convention pour la protection du milieu marin et du littoral de la Méditerranée (Convention de Barcelone) et à ses protocoles s’est tenue du 2 au 5 décembre 2019 à Naples, en Italie.

Les ministres représentant les 22 Parties contractantes à la Convention de Barcelone et à ses protocoles, la directrice exécutive du PNUE, Mme Inger Andersen, des représentants des parties prenantes et des invités de marque ont assisté à la réunion ministérielle du 4 décembre 2019. Une table ronde de haut niveau a eu lieu à l’ouverture du segment ministériel. La réunion de haut niveau a notamment adopté la déclaration ministérielle de Naples, réitérant leur engagement pour la santé de la Méditerranée et leur ferme soutien politique au mandat PNUE / PAM.

La session interactive d’examen de la politique ministérielle a servi de guide stratégique pour la préparation de la prochaine stratégie à moyen terme PNUE / PAM, compte tenu du contexte mondial. Les discussions ont porté notamment sur des questions relatives aux déchets marins, aux aires marines protégées et à la biodiversité, au changements climatiques et à l’économie bleue (en mettant l’accent sur la gestion intégrée des zones côtières / la planification spatiale marine et le tourisme durable).

La COP 21 a examiné pour adoption un certain nombre de projets de décisions relatifs à la gouvernance du système PNUE / PAM-Convention de Barcelone ainsi qu’aux questions thématiques. En outre, la COP 21 a discuté et adopté le programme de travail et le budget du PNUE / PAM pour 2020-2021.

Un certain nombre de projets de décision importants ont également concernés des thèmes opérationnels liés à la protection du milieu marin et de la région côtière de la Méditerranée :

  • une feuille de route pour une éventuelle désignation de la zone de la mer Méditerranée en tant que zone de contrôle des émissions d’oxydes de soufre ;
  • six plans régionaux visant à réduire ou à prévenir la pollution marine d’origine tellurique ;
  • de nouvelles normes et directives visant à lutter contre la pollution dans le cadre de trois protocoles de la Convention de Barcelone concernant les immersions, les sources offshore et les sources terrestres ;
  • des lignes directrices sur les activités «Adopt-a-Beach» visant à réduire les déchets marins et à éliminer progressivement les sacs en plastique à usage unique ;
  • des normes et directives communes relatives aux activités offshore ;
  • un cadre régional commun pour la gestion intégrée des zones côtières (GIZC) conformément au protocole GIZC de la Convention de Barcelone ;
  • l’identification et la conservation des sites d’intérêt écologique particulier en Méditerranée, y compris les airess spécialement protégées d’importance méditerranéenne ;
  • le programme d’action stratégique pour la conservation de la diversité biologique (PAS BIO) dans la région méditerranéenne ; la stratégie sur le phoque moine ; les Plans d’action concernant les tortues marines, les poissons cartilagineux et la végétation marine ; et la classification des types d’habitats marins benthiques pour la région méditerranéenne et la liste de référence des types d’habitats marins et côtiers en Méditerranée ;
  • les directives actualisées régissant la mise en place de récifs artificiels en mer ;
  • un ensemble de mesures régionales visant à soutenir le développement d’entreprises vertes et circulaires et à stimuler la demande de produits durables.

L’article entier et les vidéos sont disponibles ici.

Ocean Health: Projects that innovate : a sample of the projects funded by the European Maritime and Fisheries Fund 2014 – 2019

Source: DG MARE

As the name suggests, the European Maritime and Fisheries Fund does not just support fisheries, but also maritime policy. It is mainly national administrations who decide how to use the amounts they receive to support both fisheries and the blue economy. The European Commission also manages a small percentage of the Fund (4.5%), which goes to innovative projects and sustainable 4 activities and helps coordinate maritime cooperation across borders. Over the years, this “direct funding” has supported many new ideas all over Europe. What follows is a snapshot of some of the most intriguing projects that emerged in recent years thanks to the European Commission’s direct funding.

The document is available here.

 

Accord du Ministre des pêches pour l’organisation de l’atelier national en début de l’année 2020

Lors d’une audience accordée au Responsable du Hub National, le Ministre des Pêches a donné son accord pour organiser l’atelier national sous son haut patronage et y inviter tous les ministres concernés (environnement, hydrocarbures et mines, équipement et transport, etc.). En concertation avec le coordinateur national il a été jugé nécessaire d’organiser l’atelier en février 2020 après l’achèvement du processus d’élaboration de la stratégie des pêches.

OuestMED Tunisie débat de l’Economie bleue au service du développement durable

Le Hub national Tunisie a organisé le 14 décembre en partenariat avec l’Association pour le développement durable du gouvernorat de Sfax et l’Association tunisienne des docteurs et doctorants en sciences, un atelier sur l’économie bleue au service du développement durable en Tunisie.

Cet atelier a eu lieu à l’Institut supérieur de Biotechnologie de Sfax et a regroupé 77 participants dont des responsables régionaux, des chercheurs et enseignants, des industriels et des membres des différentes associations de la ville de Sfax.

L’objectif de ce séminaire était de faire connaitre le projet OuestMED et de clarifier les fondements de l’économie bleue et son importance dans le développement durable de la Tunisie en mettant l’accent sur, notamment, la biotechnologie marine dans ce domaine.

Trois communications ont été présentées. La première présenta un diagnostic et les enjeux de l’économie bleue en Tunisie en comparaison avec l’expérience de certains pays. Les deux autres débattirent de la biotechnologie marine en Tunisie, à travers un état des lieux et ses perspectives ainsi que son impact sur le développement durable.

Les débats ont été très riches et ont insisté sur la nécessité de la protection de l’environnement, l’organisation des activités maritime, la nécessité des clusters dans le domaine et l’urgence de planification des espaces marins.

Les participants ont mis l’accent sur l’amélioration de l’accès aux informations maritimes et le besoin de cartographier les fonds marins ainsi que la création de synergies entre les instituts de recherches et les universités d’une part et le secteur industriel d’autre part, particulièrement dans le domaine de la biotechnologie marine.

Les participants ont également insisté sur le rôle de l’Etat en tant qu’incitateur de ces synergies en vue de l’utilisation des résultats de ces recherches dans l’industrie et de la création d’emplois pour les diplômés du supérieur notamment dans les domaines pharmaceutique et cosmétique.

Les travaux ont été terminés à 14h30.

L’agenda et la présentation du séminaire est disponible ici.

Forte implication du hub national dans le processus d’élaboration de la stratégie du secteur des pêches en Mauritanie 2020-2024

Le hub national de la Mauritanie est fortement impliqué dans le processus d’élaboration de la stratégie du secteur des pêches en Mauritanie (2020-2024). En effet, le responsable du hub national a été approché par le Ministre des pêches pour participer au pilotage du processus de l’élaboration de la stratégie du secteur pour la période 2020-2024.

Dans ce cadre, le responsable du hub national a participé activement à l’élaboration de la communication du Ministre des pêches en Conseil des Ministres relative au démarrage du processus d’élaboration de la stratégie des pêches 2020-2024, la note de cadrage du processus et les termes de référence du pool d’experts nationaux chargés de l’élaboration de la stratégie.

Cette fonction témoigne de la confiance accordée par le Ministre aux compétences du hub national et permettra de renforcer sa position stratégique au niveau du Ministère des pêches, ce qui aura des conséquences très positives sur la promotion de l’initiative WestMed et son ancrage institutionnel en Mauritanie.

OuestMED France et l’innovation dans le domaine clé de la protection et la restauration du milieu marin

L’équipe du Hub national France a organisé avec le soutien de la Région Occitanie un atelier national à la Maison régionale de la mer, à Sète le 2 décembre 2019. Cette première rencontre OuestMED France a été ouverte par M. André LUBRANO, Conseiller régional et Président du Centre d’étude pour la promotion des activités lagunaires et maritimes (Cépralmar).

André LUBRANO ouvre le premier atelier national OuestMED France

André LUBRANO ouvre le premier atelier national OuestMED France

Cet événement a permis au hub national de présenter son action  et l’offre de soutien via le mécanisme d’assistance, notamment dans l’identification et le montage de projets issues des conférences des parties prenantes d’Alger en décembre 2018 et de Palerme en mai 2019, tout en tirant profit des opportunités de financement notamment européennes. L’équipe a également présenté les nouvelles opportunités de financement ouvertes en 2020 pouvant soutenir l’initiative.

Colin Ruel et Frédérick Herpers présentent l'initiative OuestMED

Colin Ruel et Frédérick Herpers présentent l’initiative OuestMED

Plusieurs porteurs de projets et d’initiatives méditerranéennes ont ensuite pris la parole pour  illustrer, de manière très concrète et opérationnelle, l’apport de l’innovation en matière de protection de l’environnement répondant ainsi localement aux objectifs de l’Initiative OuestMED.

Pierre-Yves Hardy du WWF est venu présenter Pharos4MPAs, dont l’objectif est l’amélioration de l’efficacité de la gestion et l’harmonisation des pratiques du réseau des AMP méditerranéennes. Patricia Ricard, de l’Institut Paul Ricard, a ensuite exposé un projet d’Aquaculture multitrophique intégrée. Thierry Laugier est revenu sur Holosud, un projet de création d’une écloserie/nurserie d’holothurie et de test de l’élevage sous les tables ostréicoles, dont l’IFREMER est partie prenante. Sylvain Blouet a présenté le projet Récif’lab dont l’objectif est la restauration écologique des infrastructures fonctionnelles du littoral agathois et de sa biodiversité. Gilles Lecaillon d’Ecoean a décrypté les initiatives de repeuplement marin BioRestore® et de nurseries artificielles BioHut®. Enfin, Sébastien Thorin de Creocean a clôturé ces présentations avec un Guide pour la réduction des impacts environnementaux dans le cadre des projets d’aménagement en mer.

En présence des coordinateurs nationaux de l’initiative (le Secrétariat général de la Mer et le Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères), cette rencontre a été également l’occasion d’échanger sur les opportunités de coopération nationales et en Méditerranée occidentale, ainsi que sur les enjeux de la thématique et les challenges du montage de projet.

L’après-midi a été consacrée à la visite de la station d’Ifremer à Palavas les Flots, impliquée dans l’effort de recherche et de développement en pisciculture marine, en partenariat avec de nombreuses structures nationales et européennes. Les principales thématiques de recherche concernent la génétique, la physiologie de la reproduction, l’immuno-pathologie et la technologie des systèmes d’élevage utilisant la recirculation de l’eau. Les objectifs sont le bien être du poisson, la sécurité du consommateur et le respect de l’environnement.

Une assistance de qualité pour ce premier atelier national OuestMED

Une assistance de qualité pour ce premier atelier national OuestMED

 

Les présentations sont disponibles ici et aux liens ci-dessous:

 

Un effort de promotion à l’échelle nationale de l’initiative WestMed en continuation

Le hub national a pris part à tous les évènements organisés au niveau national relatifs à la promotion de l’économie bleue. Il a été impliqué dans l’évaluation de la stratégie des pêches 2015-2019 et l’élaboration d’un programme de développement de la pêche continentale et de la pisciculture, dans le cadre de l’initiative de la FAO sur la croissance bleue. Il est également impliqué dans l’évaluation en cours du plan d’aménagement et de gestion du Parc National du Banc d’Arguin et l’élaboration du PAG 2020-2024.

Un effort de promotion à l’échelle nationale de l’initiative WestMED en continuation

Le responsable du hub national a pu établir un contact régulier avec le Ministre des pêches, le sensibiliser sur l’initiative WestMed et ses objectif et obtenir son accord pour l’organisation de l’atelier national sur l’économie bleue en début de l’année 2020. Dans ce cadre, le Ministre a confirmé au responsable du hub national sa disponibilité d’apporter tout le soutien nécessaire pour la réussite des activités du hub national.

Par ailleurs, une mission est programmée à Nouadhibou du 08 au 14 décembre, dans laquelle est impliqué le responsable du Hub national. Cette mission sera l’occasion d’informer les différentes institutions de l’initiative WestMed (Zone franche de Nouadhibou, Professionnels de la pêche, port autonome de Nouadhibou, port artisanal, chantier naval de Nouadhibou, etc.).

WestMED Initiative represented at Business2Sea event

The 9th edition of Business2Sea, organised by Fórum Oceano, the WestMED Portuguese National Hub, in collaboration with CETMAR Foundation, took place between the 11th and 13th of November 2019, at Alfandega Porto Congress Centre, in Oporto.

logo Business2Sea with information

This year, the event was dedicated to the main theme “Healthy Oceans and the Sustainable Use of Marine Resources”, under the framework of the Sustainable Development Goal 14: “Conserve and sustainably use the oceans, seas and marine resources for sustainable development”.

The WestMED Initiative was represented at the event with an exhibition booth, receiving the visit of the Portuguese Minister of Sea, Ricardo Serrão Santos, on the 12th of November. The event gathered around 700 participants and it was a great opportunity to get in contact with the Atlantic National Hub to schedule a joint session focused on the presentation of both initiatives. This session should happen in January 2020.

During the Business2Sea event, the Portuguese National Hub also took the chance to meet the new president of Lisbon Regional Coordination and Development Commission (CCDR LVT), Teresa Almeida, in order to organise a meeting in Lisbon, gathering the regional stakeholders.

Further details on Business2Sea are available at www.business2sea.org