seafutere cluster event announcement with partner logos

The WestMED Initiative takes center stage at SEAFUTURE: Italy’s largest international Blue Growth event

 

A strong impulse by the WestMED Initiative during 2020-2021, in combination with an active involvement by the Italian co-presidency (shared in 2021 with Libya), has now led to a center stage
position at Italy’s most important international Blue Economy event: SEAFUTURE.

The priorities pursued by the Initiative involving the 5 + 5 Dialogue countries (Algeria, France, Italy, Libya, Malta, Morocco, Mauritania, Portugal, Spain, Tunisia) have favored the creation of cross-border technical working groups in the field of Sustainable Maritime Transport, Maritime Clusters, Aquaculture, Sustainable Tourism.

On 28 September, 2021, the National Technological Cluster – CTN BIG (Blue Italian Growth) and the WestMED Assistance Mechanism, with the participation of the European Commission DG MARE and Union for the Mediterranean, will hold a workshop dedicated to the WestMED Maritime Clusters Alliance, to further develop projects and actions undertaken, and further expand the mostly nationally organised cluster community to regional, sectoral and intersectoral clusters in the Mediterranean.

The event will be followed by the signing of a Memorandum of Understanding between the two national maritime clusters of Italy, CTN BIG and Federazione del Mare, strongly fostered and supported by the WestMED Assistance Mechanism, through the National Coordinator and the National Hub.

On September 30th, the Connecting EU day, will be dedicated to ports and intermodal logistics Organised by Circle Spa, it will address many of the issues that have so far involved the same stakeholders in the WestMED Technical Group on Green Shipping.

Finally, on 1 October, SEAFUTURE, EIEAD and the WestMED Assistance Mechanism will dedicate a workshop to the Sustainable Blue Economy of Libya. This, in order to accelerate the inclusion of the community of operators of the North African country, given the dynamics of development and interaction at the Mediterranean level, after the well-known civil war events.

This is a moment of EU attention and cooperation, and of Italy in particular, towards a country that will increasingly look to its European partners, for assistance and support in the growth path for the next few years. The 2021 edition of SEAFUTURE, which will welcome over 60 delegations from five continents, is therefore the ideal venue to bring the centrality of the Mediterranean to the attention of all the players involved in the sustainable Blue Economy.

l’appel d’offres de l’étude – Les marchés mondiaux des produits halieutiques : Positionnement du Maroc à l’import et à l’export

Source: http://agadir-haliopole.com

Agadir Haliopole lance un appel d’offres pour la réalisation d’une étude sur « le positionnement du Maroc à l’import et à l’Export : cas de la filière halieutique » . L’objectif à travers cette étude étant d’améliorer le positionnement de la filière au niveau des marchés internationaux, de définir une stratégie d’accès à de nouveaux marchés ; et de proposer des solutions et des alternatives permettant la réduction de la dépendance du secteur à certaines importations. ​

Pour plus amples informations, nous invitons les Bureaux souhaitant participer au présent appel d’offres à télécharger le TDR et les pièces à fournir à partir des liens suivants : ​

• TDR : http://agadir-haliopole.com/assets/images/AaLwb0CjecOT6B9QyopI.pdf

• Pièces à fournir : http://agadir-haliopole.com/assets/images/nD0MPaUK32ekdhjz5RG1.pdf

Les offres devront être déposées à l’adresse et à la date suivante :

-Immeuble l’Ami, 2ème étage, ancien port d’Agadir.

-Date limite du dépôt du dossier est fixée pour le 30 Sept 2021 !

fish underwater

Deadline pour l’appel d’offres de la formation « E-commerce des produits de la pêche »

Source: http://agadir-haliopole.com

L’adoption du commerce digital est une stratégie imperceptible dans le secteur de l’indusrie de pêche. Or, les entreprises sont appelées à diversifier leurs marchés et leurs pratiques commerciales face aux conséquences de la crise sanitaire liée au Covid-19. Dans ce sens, le E-commerce s’avère un outil performant et compétitif permettant de réduire de nombreuses contraintes commerciales.
A cet égard, l’AHP lance un appel d’offres pour la réalisation d’une formation sur le »E-commerce des produits de la pêche » au profit de ses adhérents afin de renforcer les capacités du personnel en matière de Marketing Digital.

L’objectif est de proposer des outils modernes de promotion et de vente des produits de la mer ainsi que des mesures efficaces pour intégrer convenablement l’activité du E-Commerce au sein des entreprises.

Pour plus amples informations, nous invitons les Bureaux souhaitant participer au présent appel d’offres à télécharger les TDR  à partir du lien suivant : ​

http://agadir-haliopole.com/assets/images/oepCvRHPy4TcGXz3WD6O.pdf

La date limite de dépôt des candidatures est fixée pour le 15 Sept 2021 !

salem Miladi  -IUCN 2021

Présentation du Hub National Tunisien à l’événement OuestMED au congrès mondial de la conservation (IUCN) 2021

Le projet OuestMED a permis de créer une dynamique entre les dix pays de la Méditerranée Occidentale pour la promotion de l’économie bleue dans notre région et le développement aussi bien des secteurs traditionnels que des secteurs émergeants liés à la mer et ceci dans le cadre d’une préservation de l’environnement et de la biodiversité.

En effet, la Méditerranée est une mer quasi fermée qui représente moins de 1% de l’océan et elle est bordée par 21 pays riverains qui compte 400 millions d’habitants et abrite une grande diversité biologique. Elle fait l’objet d’une forte pression liée à l’activité humaine résultant, notamment de la croissance des populations riveraines, du tourisme, du trafic maritime, de la pêche et du développement industriel.

Cette pression est en augmentation par la surexploitation de certaines ressources marines, l’accroissement des pollutions relatives aux eaux usées urbaines, aux rejets industriels, aux déchets plastiques et aux pesticides.

La connaissance du patrimoine naturel marin est essentielle afin de préserver ses ressources potentielles. Il faut dans ce sens renforcer les moyens de sensibilisation, de communication et surtout de connaissance du milieu marin.

La synergie entre les différents pays pourrait aider à réduire cette pression et à coordonner les différentes actions et à partager les expériences notamment dans le domaine des outils et des méthodes de l’observation et de la protection de l’environnement.

Le projet OuestMED représente une opportunité dans ce domaine puisque une des ses six priorités est la protection de l’environnement et de la biodiversité. Les différents groupes techniques et de réflexion créés par le projet et relatifs au transport propre, à l’aquaculture durable, aux compétences bleues et aux clusters et leur rôle en tant que rassembleur des opérateurs liés à la mer, ont permis d’élaborer des programmes de sensibilisation et des plans d’actions impliquant les différents opérateurs des dix pays afin de proposer des solutions adéquates dans ce domaine pour toute la région Westmed.

L’économie bleue dans notre région est un atout pour boouster la croissance et la création d’emplois mais et à titre d’exemple la formation professionnelle et l’enseignement supérieur et notamment les compétences bleues doivent suivre pour ne pas constituer un handicap à ce développement. L’inadéquation entre ce système de formation et les besoins du marché de l’emploi est une réalité dans nos pays de la rive sud et certains secteurs de l’économie bleue ne trouvent pas toujours les compétences souhaitées.

A ce titre, la coopération entre la Tunisie, l’Italie et la France, parrainée par le projet OuestMED mérite d’être citée. En effet, un programme a été finalisé pour les deux prochains mois, basé sur le renforcement des capacités des jeunes clusters maghrébins pour la formation de gestionnaires des clusters et le partage des modèles d’affaires. Des webinaires ont eu lieu avec l’équipe Eurasmus+ , l’équipe OuestMED, les clusters des trois pays et l’université de Sousse et de Sfax pour la formation d’étudiants et la création de filières économie bleue en Tunisie. Ces travaux se font en coordination avec l’Alliance OuestMED des Clusters Maritimes et l’Alliance Européenne des Clusters qui renforcent leur coopération dans le domaine du dialogue entre les clusters, du renforcement des capacités sud-sud et nord-sud et de l’encouragement à l’industrie et l’innovation dans les activités maritimes.

Pour conclure l’économie bleue est un atout pour la croissance et l’emploi mais en parallèle il faut encourager les investissements dans la nature et les solutions basées sur la nature qui ont un avantage immédiat et à long terme pour le développement économique, la santé et le bien être des communautés  ainsi que la résistance au changement climatique et la conservation de la biodiversité.

Regarder cet événement sur YouTube

Télécharger les diapositives PowerPoint

Lire l’article sur l’événement OuestMED au congrès mondial de la nature de l’UICN 2021

Plus d’informations sur le Hub National Tunisie

 

IUCN 2021 - Frédérick Herpers Ouestmed presentation

L’événement OuestMED au Congrès mondial de la nature de l’UICN 2021

Le Secrétariat général de la mer et le ministère de l’Europe et des affaires étrangères ont organisé à l’occasion du Congrès mondial de la Nature un évènement de présentation de l’initiative OuestMed. Cet évènement s’est tenu à Marseille le 07 septembre 2021 sur le Pavillon France en présence de la Présidence italienne de l’initiative. Il a permis la participation de la plupart des pays de l’initiative OuestMed et de ses partenaires et observateurs (par exemple l’UpM) face à un large public d’acteurs engagés dans la protection de la biodiversité. Le format hybride a notamment permis aux acteurs ne pouvant être présents à Marseille de participer.

 L’événement a été ouvert par M. Denis ROBIN, secrétaire général de la mer (SG Mer) et son excellence Daniele BOSIO (co-président du comité de pilotage OuestMed). Ils ont rappelé combien la biodiversité marine était indispensable au développement de l’économie bleue durable en Méditerranée. La biodiversité constitue en effet le substrat de toute activité économique en mer.

M. Olivier POIVRE D’ARVOR, ambassadeur de France pour les pôles et les enjeux maritimes, a rappelé l’engagement de la France pour les questions maritimes et marines, en écho aux déclarations du Président MACRON lors de l’ouverture du congrès international de l’UICN le 3 septembre 2021.

La représentante de l’UpM a rappelé les engagements régionaux pris lors de la dernière réunion ministérielle sur l’économie bleue et le travail commun engagé par l’UpM et OuestMed.

Les représentants des Etats membres de l’initiative ont ensuite témoigné pour illustrer la manière dont ils se sont engagés dans le développement de l’économie bleue durable grâce à la coopération, au partage des meilleures pratiques et au développement de projets au niveau régional et local, soutenus par l’initiative OuestMed.

L’Algérie a présenté sa stratégie nationale pour l’économie bleue, récemment adoptée et qui fait une large place aux enjeux de durabilité, ainsi que le programme de soutien financé par l’UE. Expertise France assurera la mise en œuvre de ce programme pour les quatre prochaines années.

La Tunisie, l’Italie et Malte ont partagé leurs points de vue sur la nécessité d’améliorer les compétences mais aussi la coopération efficace entre les clusters maritimes dans la région.

Le Maroc a rappelé l’importance de la lutte contre la pêche INN dans la région et a illustré à travers l’exemple de son action nationale la contribution de OuestMed dans la mise en place d’une académie virtuelle pour aider les pays du Sud à développer des capacités pour la réduction de la pêche INN avec le soutien de l’Agence européenne de contrôle des pêches.

Tous ces témoignages ont illustré la coopération mais aussi la préoccupation globale de ses membres en faveur du développement d’une économie bleue durable, créatrice de valeur et d’emplois sur les deux rives de la Méditerranée occidentale.

 

Regarder cet événement sur YouTube

Télécharger les diapositives PowerPoint

 

screenshot

EU and Mauritania announce the conclusion of negotiations for a new fisheries agreement

Source: EC.Europa website  | 29 July 2021

The European Union and the Islamic Republic of Mauritania have concluded on Wednesday 28 July 2021 the negotiations for the renewal of the bilateral agreement on sustainable fisheries.

Fishing boats, Mauritania @ Patrick CHAZOT / Adobe Stock
This new agreement, which replaces the one in force since 2008, contributes to further strengthening the political partnership between the EU and Mauritania and confirms several decades of cooperation in the field of fisheries, a key sector for the development of Mauritania’s economy and one of the pillars of European blue growth.

Consistent with the European fisheries policy, the new agreement comes after a long negotiation, which took place in a phase of reform of Mauritania’s fisheries management and incorporates the priorities of the new national sectoral strategy recently adopted.

The Implementation Protocol accompanying the new agreement was concluded for a period of five years and aims at a gradual alignment of the fishing opportunities offered to Union vessels operating in Mauritanian waters with their actual activity, taking into account the best scientific advice in the context of increased monitoring of the state of the fisheries resources concerned. For this reason, the protocol includes, inter alia, a review clause before the third year of application in order to allow the possible adjustment of the fishing opportunities and the financial contribution paid by the Union in the light of the actual use made of these possibilities by Union vessels.

The new protocol contributes to responsible fishing and sustainable management of fisheries resources under improved technical and operational conditions and transparency. It aims in particular to minimise the impact of fishing on marine ecosystems and respects the activities of Mauritanian coastal and artisanal fleets.

The protocol provides for access by the European fleet to Mauritanian waters for the fishing of crustaceans, demersal fish, tuna and small pelagics, for a total of approximately 290.000 tonnes per year. For the first years of application of the protocol, in addition to the catches paid by European fishermen, the EU will devote EUR 57,5 million per year to this partnership. The European Union will pay Another EUR 16,5 million, spread over the duration of the protocol, as sectoral support to accompany the implementation of the Mauritanian national strategy by measures approved jointly.

 

Read the full news announcement on the ec.europa website

westmed cluster alliance logo

The WestMED Maritime Cluster Alliance helps pave the way for establishing a Mauritanian Maritime Cluster

In the framework of the activities of the WestMED Maritime Clusters Alliance, and thanks to the organization of the WestMED Mauritanian National Coordinator and National Hub, the first event aimed at the establishment of a Maritime Cluster in Mauritania, has shown the importance of such a process in the growth and consolidation of local ecosystems for the Blue Economy and beyond.

Taking inspiration from the good practices from Tunisia, with its CMT (Cluster Maritime Tunisien), the participation of the Secretary General of the Union of Arab Maghreb and the President of the Central African Francophone Maritime Cluster (together with the main European networks of maritime clusters – ENMC, ECA), well represents the significance of a joint undertaking of the same challenge at regional level.

Countries where this process is at its early stage, find a strong support in this common effort and the requests expressed by the Mauritanian actors, during the networking session, have clearly underlined the need for support: institutional anchoring, sustainable model for clusters establishment and development, financial resources to encourage research &i nnovation, progressive inclusion of local ecosystems in European supply chains (towards Euro-Mediterranean ones).

The WestMED Maritime Clusters Alliance, through its inclusive activities, is going to ensure and facilitate suitable answers to this capacity building demand, within South-South and also North-South through actions/partnerships/projects.

The next event related to this topic, during event during the SEAFUTURE 2021, will mark another step of this ongoing process, in the same direction.

More information
Download the background information and agenda of the workshop here

screenshot of Algerian press service website with news article

Pêche et aquaculture: près de 2400 diplômés du secteur pour l’année scolaire 2020-2021

Source: www.aps.dz 

ALGER – Le nombre de diplômés des instituts et des écoles de formation relevant du secteur de la Pêche et des Productions halieutiques s’est élevé à 2360 étudiants au titre de l’année scolaire 2020-2021, indique samedi un communiqué de la tutelle.

En dépit de la conjoncture sanitaire particulière que traverse le pays, en raison de la propagation de la pandémie de Corona, les instituts et les écoles du secteur ont pu assurer la formation de plus de 10.000 étudiants, dont plus de 2360 diplômés dans les spécialités en lien avec la pêche et l’aquaculture, a précisé la même source.

Read more on the website of aps.dz

screenshot econostrum website with article headline and floating wind poject

Deux projets d’éoliennes flottantes vont émerger en Méditerranée

Source: Econostrum

Les régions Occitanie et Provence-Alpes-Côte d’Azur vont accueillir deux projets de parcs éoliens flottants de 250 MW chacun. Un débat public débutera en juillet 2021 pour valider leur opportunité, les impacts, les caractéristiques et définir leurs localisations. La France est ambitieuses dans ce secteur, mais malgré des premiers appels d’offres voici neuf ans, ne compte encore aucun parc d’éoliennes flottantes sur ses quatre façades maritimes.

Le débat public sur les projets de parcs éoliens flottants EOS (pour EOliennes flottanteS) en Méditerranée se déroulera du 12 juillet au 31 octobre 2021. « Il se tient en amont de la décision de poursuivre ou non le projet, et permettra au public de questionner son opportunité, ses impacts et ses caractéristiques, dont la localisation. La Commission qui porte le débat public est indépendante et neutre vis-à-vis du porteur de projet. Elle veillera à ce que l’ensemble des acteurs concernés (professionnels de la mer, du tourisme, industriels, associations, acteurs de la recherche et de la formation, etc…) comme le grand public puissent être informés du projet et donner leur avis« , commente une source proche du dossier, interrogée par econostrum.info.

En lire plus sur le site Econostrum

screenshot lexpression news website - article on illegal fishinglgeria

FAO: l’Algérie intensifie la lutte contre la pêche illicite

Source Le expression.dz

L’Algérie intensifie la lutte contre la pêche illicite, non déclarée et non réglementée, en œuvrant à assurer des inspections en mer dans l’ensemble de la région méditerranéenne en partenariat avec l’Agence européenne de contrôle des pêches (AECP), a indiqué l’Organisation des Nations-Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) sur son site web.

Dans le cadre des activités de la Commission générale des pêches pour la Méditerranée (CGPM), l’Algérie œuvre en partenariat avec l’AECP et les inspecteurs de l’Albanie, la Bosnie-Herzégovine, la Libye, le Monténégro, la Tunisie et l’Ukraine afin d’assurer des inspections en mer consistantes dans l’ensemble de la région, fait savoir la même source.

En lire plus sur le site le expression.dz