WestMED: European Commission makes €1.4 million available for local support

Meeting on 3 October in Algiers, the governing body of the Western Mediterranean Initiative has launched a €1.4 million assistance mechanism set up by the European Commission.

With this mechanism, the Commission will support the 10 participating countries and their stakeholders to implement this joint effort.

WestMED is a shared initiative between EU and non-EU countries. It supports projects that foster the sustainable development of the blue economy in the Western Mediterranean sea basin. Countries involved are Algeria, France, Italy, Libya, Malta, Mauritania, Morocco, Portugal, Spain and Tunisia.

The European Commission’s €1.4 million additional funding will help WestMED countries to set up national hubs that can give tailor-made, local support when preparing project proposals. It can also be used to help to further promote the initiative and provide information to maritime stakeholders.

Through the initiative, already eight projects have received a total funding of about 7.6 million euros. The projects are best practice examples of cross-border cooperation targeting safety, environmental protection and sustainable economic development. For example

  • local Tunisian fishing communities are cooperating with Italian and French partners to develop sustainable fisheries in the region
  • maritime training institutes and academies, in collaboration with French, Spanish and Italian companies and partners, work to develop new skills and professions in maritime sectors. This will lead to new jobs and increased mobility of students and workers
  • several West Med countries participate in a new EU-funded project on Maritime Spatial Planning, which will help to better manage maritime activities
  • Morocco is involved in a project about algal forest restoration
  • Algeria participates in a project about preparedness in oils spill response

Further progress is expected in the coming months. A  WestMED stakeholders Conference is scheduled in Algiers on 3 December 2018, back to back with a Ministerial meeting.

Les Ministres des Affaires étrangères du ‘Dialogue 5 + 5’ saluent le rôle moteur de l’Union pour la Méditerranée dans la région

A la 14ème réunion des Ministres des Affaires étrangères du « Dialogue 5+5  » en Méditerranée occidentale s’est tenue à Alger le 21 janvier 2018,  les Ministres ont salué le rôle moteur de l’UpM, rappelant l’importance pour le Secrétariat général de continuer à promouvoir des projets concrets et structurants.

Les Ministres se sont engagés à plaider en faveur d’un rôle renforcé de l’UpM, à en améliorer la gouvernance, à rehausser le dialogue politique en son sein, et à renforcer les synergies avec le « Dialogue 5+5 » ainsi qu’avec les autres entités euro-méditerranéennes.

L’Initiative pour le développement durable de l’économie bleue en Méditerranée occidentale a été incorporée dans la Déclaration (page 7)

En lire plus

Declaration

UfM Conference highlights the key role of the Blue Economy

The Ministers of Western Mediterranean countries gathered in Naples (Italy), on 30 November 2017, to endorse and launch the Initiative for the sustainable development of the blue economy in the Western Mediterranean – a goal-oriented series of joint actions to make the common sea space safer, cleaner and more productive.

Ministers agreed on the Initiative’s system of governance and decided that its steering committee will be co-chaired by Algeria and France in 2018, France and Morocco in 2019 and Morocco and Italy in 2020. The informal meeting culminated with the adoption of a declaration signed by the 10 participating countries (Algeria, France, Italy, Libya, Malta, Mauritania, Morocco, Portugal, Spain and Tunisia).

 

More information

Declaration (EN)

EC-Maritime affairs

Union for the Mediterranean

Initiative lancée

La Commission européenne lance aujourd’hui une nouvelle initiative importante pour le développement durable de l’économie bleue dans la région de la Méditerranée occidentale.

La région compte des pôles économiques comme Barcelone, Marseille, Naples et Tunis. Elle comprend également des destinations touristiques, comme les îles Baléares, la Sicile et la Corse.

La biodiversité maritime y subit une forte pression. En effet, un rapport récent rédigé par des scientifiques du Centre commun de recherche indique que 50 % de la biodiversité a été perdue au cours des 50 dernières années. À cela s’ajoutent les préoccupations récentes en matière de sécurité et de sureté suscitées par une augmentation des flux migratoires du sud vers le nord.

Cette initiative permettra à l’UE et aux pays voisins d’œuvrer de concert pour renforcer la sûreté et la sécurité maritimes, de favoriser la croissance durable de l’économie bleue et la création d’emploi, et de préserver les écosystèmes et la biodiversité.

L’initiative est le fruit d’années de dialogue entre dix pays de la Méditerranée occidentale qui sont prêts et décidés à œuvrer ensemble à ces intérêts partagés dans la région: cinq États membres de l’UE (France, Italie, Portugal, Espagne et Malte) et cinq pays partenaires du sud (Algérie, Libye, Mauritanie, Maroc et Tunisie). Elle fait suite à la déclaration ministérielle sur l’économie bleue approuvée par l’Union pour la Méditerranée le 17 novembre 2015.

Objectifs de l’initiative

  1. Un espace maritime plus sûr
    Les priorités concernent la coopération entre les garde-côtes nationaux et les réponses apportées en cas d’accident et de marée noire. Les actions spécifiques porteront sur la modernisation des infrastructures de surveillance du trafic, le partage de données et le renforcement des capacités
  2. Une économie bleue intelligente et résiliente
    Les priorités concernent la collecte de nouvelles données, les biotechnologies et le tourisme côtier.
  3. Une meilleure gouvernance de la mer.
    Les priorités concernent l’aménagement du territoire, à la connaissance du milieu marin, à la conservation des habitats et à la pêche durable.

Rapports complets

L’initiative est présentée dans deux documents:

  1. Une ‘communication’ passe en revue les principaux défis, les carences qui doivent être comblées et les solutions possibles
    Télécharger la communication
  2.  Un cadre d’action décrit en détail les priorités, actions et projets recensés, accompagnés d’objectifs quantitatifs et de délais afin de suivre les progrès accomplis au fil du temps
    Télécharger le cadre d’action

A successful Barcelona Stakeholder Conference

A successful Barcelona Stakeholder Conference

The Barcelona Stakeholder conference: Towards an intiative for the sustainable development of the blue economy in the western Mediterranean, that took place in February 2017,  was hosted by the European Commission and the Union for the Mediterranean. This event gathered stakeholders and experts from both shore of the western Mediterranean sea basin to focus on the challenges and emerging opportunities for sustainable investment and job creation in the blue economy of the western Mediterranean.


Context and Objective

Bernhard Friess (European Commission) outlining the context, objective and process of this Initiative



Overall conclusions

Miguel García-Herraiz (UfM) highlighting the overall conclusions and the next steps



6 Key Themes

Conclusions of the day








Roundtable contributions




L’Initiative maritime WestMed se recentre sur les domaines clés

Après d’intenses échanges avec les parties prenantes et après avoir étudié en détail de nombreux documents politiques et de recherches, il a été conclu qu’un léger changement devait être apporté à l’initiative.

La Phase I visait à évaluer la plus-value d’une approche maritime générale pour la Méditerranée occidentale et à déterminer s’il y avait suffisamment de soutien possible de la part des parties prenantes les plus concernées pour aller de l’avant.

Mais plutôt que de développer une approche générale, il est apparu évident qu’identifier et se concentrer sur certaines lacunes, certains chevauchements et certaines opportunités de coopération spécifiques entre les politiques et les initiatives existantes serait plus efficaces.

Cela a eu pour résultat un recentrage sur un nombre limité de domaines clés, qui s’ils sont pris en compte efficacement, peuvent être le plus bénéfique à un renforcement de l’économie bleue pour ce bassin maritime et les pays qui le bordent.

Ces domaines ont été identifiés et sont en ce moment en train d’être discutés entre les parties impliquées. Une fois agréés, ils seront la base de la Phase II au cours de laquelle ces domaines seront explorés et détaillés dans l’initiative et le plan d’action.

Resultats de la Phase 1

Nous sommes heureux de vous annoncer que les deux premiers rapports rédigés au cours de la Phase 1 du projet ont été officiellement approuvés et qu’ils sont disponibles en ligne.

Rapport 1: Document de travail basé sur l’analyse du contexte
Ce document de travail présente à la fois une analyse du contexte et une étude d’impact.

L’objectif de ce document est de trouver des zones concrètes de coopération et des effets qu’elles pourraient avoir. Il constitue la première étape du processus d’évaluation des besoins, des possibilités et des obstacles à la construction d’une initiative maritime. Ce rapport a également servi de base aux rencontres d’acteurs méditerranéens qui se sont tenues en mars 2016.

Rapport 2: Conclusions et recommandations des acteurs impliqués
Le second rapport présente les principaux défis et opportunités de l’élaboration d’une initiative pour le sous bassin. Ce document est le fruit des réflexions et des idées qui ont émergées lors des intenses discussions entre les différents acteurs des rencontres “Collaborative Labs” organisées à Rome, Marseille, Tunis et Barcelone.

Les conclusions et les recommandations ont servi à la Commission européenne de base de discussion avec les Etats Membres et à la décision de déclencher la Phase 2 de ce projet

Feu vert pour la phase 2

La Phase 1 du projet s’est officiellement achevée en juin

Le rapport final de la Phase 1 a été approuvé par la Commission européenne. Au vu du potentiel, il a également été décidé de s’engager dans la Phase 2. Un accord a été fait sur les prochaines étapes à suivre avec un objectif légèrement retouché.

Lire la suite

Le site internet du projet a été lancé

Un nouveau site internet du projet a été créé et lancé en étroite collaboration avec les constructeurs web de Web Design à Tunis

Le site aura une orientation différente à chaque phase du projet. Durant la phase I (jusqu’en Avril 2016), il sera principalement informatif; pour fournir des informations de contexte sur le projet, partager les premiers rapports et générer de l’intérêt de base.

Si la décision de procéder à la Phase II est prise, des modules interactifs seront ajoutés pour impliquer activement la communauté maritime de la Méditerranéenne occidentale. Le public sera invité à partager leurs réflexions et leurs idées sur des sujets spécifiques dans des forums thématiques en ligne.

Chaque forum sera crée sur la base des résultats de la Phase I où les possibilités spécifiques de coopération ont été identifiées.

Le site restera actif pendant toute la durée de ce projet, avec la possibilité d’une prorogation de 3 ans après la fin officielle du projet.

Le compte Twitter WestMedStrat est activé

L’équipe du projet stratégie WestMed qui développe une stratégie maritime pour la Méditerranée occidentale a activé un compte Twitter dédié au projet.

L’objectif est de partager des mises à jour régulières sur les développements du projet pour toutes les personnes et organisations intéressés à l’avenir de ce sous-bassin maritime.

Nos mises à jour incluront des sujets tels que les alertes sur les rapports, les événements qui seront organisés, des discussions à engager, les principaux jalons et d’autres articles connexes qui peuvent être d’intérêt pour nos adeptes.

Le compte sera géré activement pendant toute la durée du projet par Ecorys à Bruxelles, en coopération étroite avec les partenaires du consortium Plan Bleu et Stratégies Mer et Littoral.

Soyez le premier à être au courant :