More than 100 stakeholders at the WestMED Workshop Agadir

A WestMED workshop was held at the Salon Halieutis, in the 22th February 2019. It was attended by more than a hundred persons coming from private and public sectors, fishermen, fishery Department, students, and other blue economy stakeholders. The event aimed to promote and to present the WestMed Initiative and its implementation in Morocco.

The opening of the workshop was conducted by Mr. Yassine el Arroussi, representing the Moroccan Fishery Department. He welcomed the participants and thanked the EU Delegation in Morocco and the National Hub of France, for their participation in the workshop. He mentioned the major objectives of the Westmed initiative and recalled that it represents a part of the Moroccan blue economy strategy, initiated by the blue belt Initiative launched by Morocco during the COP22 of the Climate Change.

Mr. Didier Nils, head of the Cooperation section, Delegation of the European Union in Morocco, explained that the WestMED Initiative is a large scale program and that the EU in general as well as its Delegation in Rabat are fully supporting this Initiative. He also recalled the strengths of the region in the blue economy sector and the challenges facing the development of the region. He encouraged to benefit from all available funds.

Mr. Aomar Bourhim, Moroccan WestMed coordinator, recalled that the workshop is part of a series of workshops that were already held to promote WestMed Initiative in Morocco. He also presented the countries and the partners involved in the Initiative. In his speech, he also evoked the context and the history of the initiative and its importance for the sustainable development.

Mr. Mohammed Malouli Idrissi, Moroccan National Hub, recalled the priorities for action adopted according the Algiers Declaration, the priority actions for Morocco and the objectives of the Initiative and their related goals. He also drew up the roles and objectives of the assistance mechanism, in particular the National Hub. And finally, he presented a list of possible funds.

Mr. Herpers, French National Hub, clarified that the WestMED Initiative is part of a pro-active cooperation logic that aims to support the development of the blue economy. He explained the organization of the Assistance Mechanism, the National Hubs mission, and enounced that the steering committee is now studying the feasibility of labeling projects related to the Initiative priorities to support them while applying in European calls. He mentioned the project ideas that followed the lab activities in Algiers conference.

At the end of the event, the participants asked some questions about future projects and the possibility of integrating these projects. Explanations were given by the panelists.

Besides the organization of the workshop, the assistance mechanism was, since the beginning of Halieutis Salon present and continuously active at the EU Delegation stand, in order to promote the Initiative and the opportunities it provides. As a result, Mr. Ayman Jghab, Moroccan National Hub assistant, conducted more than twenty meeting with professionals, entrepreneurs, public institutions representatives, and blue economy stakeholders.

Premier appel à propositions : 41 projets approuvés pour un financement du Programme

Lors de sa dernière réunion qui s’est tenue pour la toute première fois au Caire (Egypte) les 29 et 30 janvier 2019, le Comité de Suivi Conjoint (organe décisionnel du Programme IEV CTF Med composé des représentants de 13 pays participants) a approuvé une liste de 41 projets recommandés pour un financement par le Comité de Sélection des Projets.

Sur la base de la qualité des propositions évaluées, le Comité de Suivi Conjoint a décidé d’augmenter le budget de l’appel, dans la limite de 20% fixée par les règles de l’UE, et de financer davantage de projets. Globalement, la valeur des 41 projets approuvés est de 110 millions d’euros, dont 100 millions d’euros de contribution de l’UE. La contribution initiale de l’UE à cet appel s’élevait à 84,6 millions d’euros.

Un nombre accru de projets conduits par des organismes des Pays Partenaires Méditerranéens

L’un des principaux résultats de ce premier appel est l’augmentation substantielle du nombre de projets conduits par des organismes de Pays Partenaires Méditerranéens (8 dans le cadre d’un seul appel contre 6 au cours de la période 2007-2013) : cette tendance positive souligne l’appropriation croissante du Programme IEV CTF Med par les 13 pays participants.

Sur les 282 organismes impliqués dans les projets approuvés, 61% sont établies dans les Pays partenaires méditerranéens.

Une attention toute particulière aux jeunes et aux femmes

Sur la base des 11 priorités thématiques abordées par l’appel, les 41 projets approuvés mettront en œuvre des actions concertées reflétant les principaux défis et besoins des 13 pays participants (Chypre, Égypte, Espagne, France, Grèce, Israël, Italie, Jordanie, Liban, Malte, Palestine, Portugal et Tunisie) dans les domaines du développement des entreprises, de l’innovation, de l’inclusion sociale et de la lutte contre la pauvreté ainsi que de la durabilité environnementale.

Conformément aux objectifs du Programme, les projets approuvés accordent une attention particulière aux jeunes et aux femmes afin de favoriser leur participation à la vie économique par le biais d’actions favorisant l’accès à l’emploi  et le développement de compétences professionnelles.

Les prochaines étapes

Les 92 chefs de file impliqués dans la deuxième étape de l’appel à propositions recevront un courrier de l’Autorité de Gestion contenant les résultats de l’évaluation.

Les bénéficiaires sélectionnés commenceront bientôt le processus qui mènera menant à la signature du contrat de subvention avec l’Autorité de Gestion, ce qui permettra de lancer la mise en œuvre des activités prévues.

Premier appel à propositions : liste des projets approuvés (01.02.2019)

Actualités connexes

23.07.2018 – Call for standard projects: 92 proposals admitted to the second step of the evaluation process
31.01.2018 – Results of first call for proposals confirm interest of Euro-Mediterranean partnership in cross-border cooperation
18.07.2017 – First call for proposals launched: €84.6 million for the financing of cross-border cooperation projects in the Mediterranean

01.02.2019

Coup d’envoi d’une nouvelle initiative sur la planification de l’espace maritime

Eviter les conflits et favoriser le bon déroulement des activités humaines en mer (aquaculture, tourisme, énergie marine, exploitation des fonds marins…) : tel est l’enjeu du projet MSPglobal que lancent conjointement la Commission océanographique intergouvernementale (COI) de l’UNESCO et la Commission européenne les 11 et 12 février au siège de l’UNESCO. Son objectif : favoriser une meilleure planification de l’espace maritime.

La conférence de lancement, qui réunira de nombreux acteurs concernés (experts, décideurs politiques…), sera l’occasion de dresser un état des lieux des expériences qui existent en matière de planification de l’espace maritime mais aussi d’évoquer les défis qu’elles soulèvent, notamment en matière de coopération transfrontalière.

S’étendant sur trois ans, le projet MSPglobal vise à élaborer des directives internationales sur la planification de l’espace maritime afin de réguler une activité qui n’a cessé de s’intensifier au cours des dernières décennies dans les eaux côtières et marines.

Deux projets pilotes vont être mis en place afin de créer un répertoire de données, de connaissances, de politiques et d’outils d’aide à la décision liés à la planification de l’espace maritime. Leur objectif est aussi de renforcer les capacités techniques des autorités locales en matière de gestion des données. Le premier projet aura lieu en Méditerranée occidentale (Algérie, Espagne, France, Italie, Malte, Maroc et Tunisie), le deuxième dans le Pacifique du Sud-Est avec un exercice transfrontalier spécifique dans la baie historique de Guayaquil (Équateur/Pérou). Des activités parallèles de formation seront également organisées avec des experts du Chili, de Colombie, d’Équateur, de Libye, de Mauritanie, du Panama, du Portugal et du Pérou.

Le projet MSPglobal, combiné à la mise en œuvre des neuf actions de la Feuille de route conjointe publiée par la COI et la Direction générale des affaires maritimes et de la pêche de la Commission européenne en 2017, a pour objectif de tripler la superficie des eaux territoriales bénéficiant d’un système de planification spatiale maritime d’ici 2030.

L’événement sera retransmis en direct : http://webcast.unesco.org/live/room-04/fr

 

Source: https://en.unesco.org/news/launch-new-initiative-maritime-spatial-planning

 

Le Comité National de l’Economie Bleue (CNEB) s’installe

Le 04 février 2019, s’est tenue au siège de la Direction Générale de la Pêche et de l’Aquaculture (DGPA), la réunion d’installation du Comité National de l’Economie Bleue (CNEB). Le CNEB Se compose de représentants des représentants des Ministère des Affaires Etrangères, Ministère de la Défense Nationale (Commandement des Forces Navales), de l’Agriculture, du Développement Rural et de la Pêche (Direction Générale de la Pêche et de l’Aquaculture) des Travaux Publics et des Transports (Direction de la Marine Marchande et des Ports), de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (Direction Générale de la Recherche Scientifique et du Développement technologique), du Tourisme et de l’Artisanat, de l’Industrie et des Mines, de l’Environnement et des Energies Renouvelables, de l’Energie et du Ministère des Postes, de la Télécommunication et des Technologies du Numérique.

Le coordinateur national et le Hub national sur l’économie bleue de l’initiative WestMED ont été officiellement présentés. Les principales attentes vis à vis de la CNEB qui a un rôle à jouer dans le processus WestMED  en cours, mais plus globalement pour les questions relatives à l’économie bleue en Algérie ont été discutées, notamment :

  • Le suivi de la mise en œuvre de la feuille de route « WestMED » en Algérie.
  • L’évaluation, à travers un jeu d’indicateurs, le processus national de développement de l’économie bleue.
  • La contribution à la validation des documents de planification de l’économie bleue et à la communication institutionnelle autour du concept de l’économie bleue.
  • La participation à l’identification et au montage de « consortiums » avec des partenaires de la Méditerranée Occidentale en vue de répondre à des appels à projets relatifs à l’économie bleue.

Il été également rappelé les éléments suivants :

  • Le processus engagé après les deux conférences sur l’économie bleue tenues à Alger les 3-4 décembre 2019 ainsi que des cadres et les opportunités des financements de projets. Les principaux outputs de cette conférence ont été mis en évidence, en particulier,
    • (1) l’identification de 31 projets qui devront faire l’objet d’une analyse en vue de sélectionner les plus « bancables » d’entre eux auprès des bailleurs de fonds.
    • (2) l’identification des sources de financement dans les programmes pouvant soutenir la mise en œuvre de ces projets.
    • (3) l’engagement d’un dialogue entre les parties prenantes des pays en vue de créer des consortiums nord-sud en Méditerranée occidentale.
  • L’importance de travailler sur les idées de projets identifiées lors des laboratoires de la conférence des parties prenantes.
  • La présentation de l’étude d’évaluation du potentiel en économie bleue dans les pays du sud de la Méditerranée.
  • Présentation succincte des quatre premières opérations menées après la conférence des parties prenantes de décembre 2018, notamment la participation à trois consortiums dans le cadre de l’appel à projet de 2018. Les trois projets portent sur les compétences bleues, la résilience des aires marines protégées face aux changements climatiques ainsi que l’écotourisme.

The Malta National Hub meets Maltese stakeholders

During the BlueInvest Conference held in Malta on 28 January 2019, the National Hub set up around 10 meetings. These included meetings with national stakeholders, such as the Malta Council for Arts, Science and Technology (MCAST), the Institute for Sustainable Energy at the University of Malta, NinajMoba Ltd and the University Maritime Platform as well as meetings with stakeholders from other western Mediterranean countries, such as the International Centre for Numerical Methods in Engineering (CIMNE) and Liguria Ricerche S.p.A..

Fórum Oceano assegura ponto focal nacional do Mecanismo de Assistência WestMED

No âmbito do Mecanismo de Assistência Técnica ao Programa de Cooperação Inter-regional do Mediterrâneo Ocidental (WestMED), a Fórum Oceano assegura o ponto focal (National Hub) do Programa para Portugal, em resultado de um processo concursal lançado pela Comissão Europeia, ganho pelo consórcio liderado pela empresa ECORYS, que a Fórum Oceano integrou.

Nesse sentido, compete à Fórum Oceano assegurar as ligações do Programa com as Autoridades Nacionais, identificar oportunidades de projetos e de financiamentos, monitorizar a aplicação do Programa, organizar e participar em eventos de apresentação e disseminação do mesmo.

Origem: http://www.forumoceano.pt/p254-forum-oceano-assegura-ponto-focal-nacional-do-mecanismo-de-assistencia-westmed-pt

Stakeholder Conference –  Final Report and ‘Declaration of Algiers’

On Monday 3 December 2018, the ‘Stakeholder conference: Towards concrete ‘blue’ actions in the western Mediterranean’ was held in Algiers, Algeria, organised by the European Commission and the Co-Presidency of the Initiative for the sustainable development of the blue economy in the western Mediterranean (WestMED Initiative), with the support of the WestMED Assistance Mechanism.

WestMED: European Commission makes €1.4 million available for local support

Meeting on 3 October in Algiers, the governing body of the Western Mediterranean Initiative has launched a €1.4 million assistance mechanism set up by the European Commission.

With this mechanism, the Commission will support the 10 participating countries and their stakeholders to implement this joint effort.

WestMED is a shared initiative between EU and non-EU countries. It supports projects that foster the sustainable development of the blue economy in the Western Mediterranean sea basin. Countries involved are Algeria, France, Italy, Libya, Malta, Mauritania, Morocco, Portugal, Spain and Tunisia.

The European Commission’s €1.4 million additional funding will help WestMED countries to set up national hubs that can give tailor-made, local support when preparing project proposals. It can also be used to help to further promote the initiative and provide information to maritime stakeholders.

Through the initiative, already eight projects have received a total funding of about 7.6 million euros. The projects are best practice examples of cross-border cooperation targeting safety, environmental protection and sustainable economic development. For example

  • local Tunisian fishing communities are cooperating with Italian and French partners to develop sustainable fisheries in the region
  • maritime training institutes and academies, in collaboration with French, Spanish and Italian companies and partners, work to develop new skills and professions in maritime sectors. This will lead to new jobs and increased mobility of students and workers
  • several West Med countries participate in a new EU-funded project on Maritime Spatial Planning, which will help to better manage maritime activities
  • Morocco is involved in a project about algal forest restoration
  • Algeria participates in a project about preparedness in oils spill response

Further progress is expected in the coming months. A  WestMED stakeholders Conference is scheduled in Algiers on 3 December 2018, back to back with a Ministerial meeting.

Les Ministres des Affaires étrangères du ‘Dialogue 5 + 5’ saluent le rôle moteur de l’Union pour la Méditerranée dans la région

A la 14ème réunion des Ministres des Affaires étrangères du « Dialogue 5+5  » en Méditerranée occidentale s’est tenue à Alger le 21 janvier 2018,  les Ministres ont salué le rôle moteur de l’UpM, rappelant l’importance pour le Secrétariat général de continuer à promouvoir des projets concrets et structurants.

Les Ministres se sont engagés à plaider en faveur d’un rôle renforcé de l’UpM, à en améliorer la gouvernance, à rehausser le dialogue politique en son sein, et à renforcer les synergies avec le « Dialogue 5+5 » ainsi qu’avec les autres entités euro-méditerranéennes.

L’Initiative pour le développement durable de l’économie bleue en Méditerranée occidentale a été incorporée dans la Déclaration (page 7)

En lire plus

Declaration