Articles

WestMED réunit les principaux acteurs de l’économie bleue en Algérie

Le 08 Novembre 2019, un road show de l’initiative WestMED pour la promotion de l’économie bleue en méditerranée occidentale a été organisé à Oran (Algérie) en marge du Salon International de la Pêche et de l’Aquaculture (SIPA 2019) qui s’est tenu au Centre des Convention d’Oran, du 06 au 09 novembre 2019.

Après le mot de bienvenue et la présentation des attendus et objectifs de cette rencontre ainsi que le programme de la journée par M. Rafik Moualek, Directeur d’étude à la Direction Générale de la Pêche et de l’Aquaculture et coordinateur National de l’Initiative WestMED,  Monsieur Taha Hammouche, Directeur Général de la Pêche et de l’Aquaculture a procédé à l’ouverture de la journée en tenant à rappeler les étapes clés de WestMED et le cadre politique de sa mise en œuvre. Il a également souligné les principaux acquis de ce processus, notamment les priorités sous régionales et la feuille de route-WestMED ainsi que les principales déclarations ministérielles et les activités menées dans les laboratoires (Conférence d’Alger) et les Hackathons (Conférence de Palerme).

 

Au cours de cet atelier, qui a vu la participation des principaux acteurs de l’économie bleue en Algérie dont les représentants des Secteurs partenaires représentés par les membres du Comité National de l’Economie Bleue (CNEB), des professionnels et des opérateurs économiques, des représentants de la société civile et du monde universitaire et des institutions de recherche, trois communications ont été présentées.

M. Frederick Herpers, Hub National France de WestMED est intervenu sur le cadre, l’organisation et les objectifs de l’initiative WestMED pour le développement de l’économie bleue en Méditerranée occidentale. Cette présentation a permis de souligner l’importance de cette initiative en tant qu’instrument de coopération entre les pays, les régions et les peuples de la Méditerranée occidentale. Les objectifs et le cadre commun de l’action ont été également rappelés. Un regards sur l’avenir a été porté à l’attention de l’assistance à travers quelques thématiques prioritaires, notamment le transport maritime durable  (GNL, zone de réglementation des émissions de polluants (ECA), les autoroutes de la mer), l’aquaculture durable et innovante à valeur ajoutée, l’accélération des modèles économiques de tourisme durable, la lutte contre la pêche illicite, non déclarée et non réglementée (INN), la formation ainsi que l’économie circulaire et les déchets marins.

Samir Grimes Hub National Algérie de l’initiative WestMED pour l’Algérie a pour sa part présenté une communication intitulée « Apport de WestMED et du cadre de coopération à la mise en œuvre de l’économie bleue en Algérie ». L’historique des principales étapes et conférences en Méditerranée occidentale ont été rappelés (Bruxelles, Naples, Alger, Palerme). Les principales décisions et rendez-vous au niveau national ont été fortement soulignés, en particulier, la mise en place du comité nationale de l’économie bleue (CNEB), le processus d’élaboration de la stratégie nationale de l’économie bleue (SNEB 2030). M. Samir Grimes a également abordé la question du cadre de la gouvernance maritime à adapter en vue de mettre en œuvre la future stratégie. Les principales retombées de WestMED sur le processus en cours en Algérie sur l’économie bleue ont été présentées et discutées, en particulier en ce qui concerne l’information-formation, le renforcement de capacités, arrangements institutionnels et accompagnement. M. Grimes a enfin évoqué les perspectives à court terme dans le cadre du projet WestMED, notamment la réalisation de la cartographie nationale des acteurs de l’économie bleue et la base de données nationale sur l’économie bleue.

La présentation de M. Christophe Le Visage a porté sur les dimensions politiques et sociales de l’économie bleue, l’évolution du concept, quelques outils et instruments ont également été mentionnés. M. Le Visage a insisté sur les principaux drivers qui ont été à la base de l’émergence de l’économie bleue comme véritable moteur de développement économique et social. Au cours de son intervention, M. Le visage a souligné l’importance de la zone économique (ZEE) instituée par l’Algérie et la nécessité de mettre en place les outils au niveau national pour sa gestion.

 

Atelier sur la planification de l’espace maritime en Algérie

La problématique de la cohabitation de l’ensemble des activités maritimes ne peut être résolue sans une gestion intégrée. Des activités traditionnelles déjà existantes (pêche et navigation, etc.), se superposent, aujourd’hui, avec certaines pratiques (extraction de granulats marins, navigation de plaisance, etc.), mais aussi de nouvelles activités, amenées à se développer vers le large (énergies marines renouvelables, aquaculture et exploitation offshore, etc.). Face à ces enjeux de développement, la nécessité de conserver les écosystèmes marins favorise également la création d’aires marines protégées.

Dans la cadre de la mise en œuvre des activités du Programme DIVECO 2, l’Unité d’Appui au Projet en partenariat avec la Direction Générale de la Pêche et de l’Aquaculture (DGPA) et le Centre National de Recherche et du Développement de la Pêche et de l’Aquaculture (CNRDPA), organisaient le Dimanche 14 avril 2019, un Atelier portant sur la Planification de l’Espace Maritime en Algérie.

Présenter et discuter l’état des lieux sur l’utilisation de l’espace maritime en Algérie, présenter un aperçu sur l’évolution des activités maritimes dans le temps et l’espace, et mettre la lumière sur la réalisation d’objectif de durabilité entre toutes les activités marines. Les activités concernées peuvent être : les zones de pêche et d’aquaculture, les installations d’exploration de pétrole, de gaz, de minéraux et de granulats, ainsi que la production d’énergie renouvelable, les routes maritimes, les zones d’entrainement militaire, les sites protégés, les zones de la recherche scientifique, les câbles sous-marins, le tourisme et le patrimoine culturel sous-marin.

Les résultats attendus de cet atelier sont les suivants :

  • Une concertation sur les progrès accomplis dans la mise en œuvre des actions de gestion intégrée de l’utilisation de l’espace marin en Algérie menées entre les secteurs et les acteurs de milieu marin ;
  • Les évaluations des progrès et de leur efficacité sont discutées avec les secteurs ;
  • Les mesures à prendre pour une meilleure planification de l’espace maritime sont discutées.

Plusieurs acteurs ont pris part à cet atelier des Membres du Comité Intersectoriel sur l’Economie Bleue, des représentants des secteurs en lien avec les activités marines et maritimes, des chercheurs et universitaires, des représentants de la Direction de la Conservation des Forêts, les Directions de la Pêche et de l’Environnement des wilayas, les Chambres de la Pêche et d’Aquaculture, des associations environnementales.

Atelier de formation sur la démarche prospective

La réflexion sur le futur existe depuis des millénaires. Si de nombreux outils sont disponibles, le but est toujours le même : éclairer les conditions de toute décision et estimer ses conséquences. Ce but ambitieux mobilise toutes les ressources de l’intelligence humaine et notamment de nombreuses méthodes, tant quantitatives que qualitatives. La planification spatiale maritime devient un élément-clé des problématiques marines comme le changement climatique ou la croissance bleue durable.

Les 22-28 février 2018 a eu lieu au CNRDPA de Bou-Ismail un atelier de formation sur la démarche prospective dont le contenu a été le suivant :

  • Présenter l’utilité de la veille et de la démarche prospective comme instrument d’anticipation au service de la décision et de l’action.
  • Exposer aux participants comment la prospective peut structurer la veille et indiquer les questionnements nécessaires pour trouver des indicateurs pertinents et les sources suivant les sujets.
  • Permettre aux participants de s’approprier les concepts et les différents outils mis en œuvre dans la méthode des scénarios pour s’approprier concrètement la démarche au travers d’un exercice pratique.
  • Rendre compte des méthodes et des outils de veille, d’intelligence stratégique et de prospective permettant de détecter des signaux faibles et des ruptures ou des changements de tendances.
  • Expliquer comment utiliser les scénarios pour élaborer une stratégie.

Le Comité National de l’Economie Bleue (CNEB) s’installe

Le 04 février 2019, s’est tenue au siège de la Direction Générale de la Pêche et de l’Aquaculture (DGPA), la réunion d’installation du Comité National de l’Economie Bleue (CNEB). Le CNEB Se compose de représentants des représentants des Ministère des Affaires Etrangères, Ministère de la Défense Nationale (Commandement des Forces Navales), de l’Agriculture, du Développement Rural et de la Pêche (Direction Générale de la Pêche et de l’Aquaculture) des Travaux Publics et des Transports (Direction de la Marine Marchande et des Ports), de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (Direction Générale de la Recherche Scientifique et du Développement technologique), du Tourisme et de l’Artisanat, de l’Industrie et des Mines, de l’Environnement et des Energies Renouvelables, de l’Energie et du Ministère des Postes, de la Télécommunication et des Technologies du Numérique.

Le coordinateur national et le Hub national sur l’économie bleue de l’initiative WestMED ont été officiellement présentés. Les principales attentes vis à vis de la CNEB qui a un rôle à jouer dans le processus WestMED  en cours, mais plus globalement pour les questions relatives à l’économie bleue en Algérie ont été discutées, notamment :

  • Le suivi de la mise en œuvre de la feuille de route « WestMED » en Algérie.
  • L’évaluation, à travers un jeu d’indicateurs, le processus national de développement de l’économie bleue.
  • La contribution à la validation des documents de planification de l’économie bleue et à la communication institutionnelle autour du concept de l’économie bleue.
  • La participation à l’identification et au montage de « consortiums » avec des partenaires de la Méditerranée Occidentale en vue de répondre à des appels à projets relatifs à l’économie bleue.

Il été également rappelé les éléments suivants :

  • Le processus engagé après les deux conférences sur l’économie bleue tenues à Alger les 3-4 décembre 2019 ainsi que des cadres et les opportunités des financements de projets. Les principaux outputs de cette conférence ont été mis en évidence, en particulier,
    • (1) l’identification de 31 projets qui devront faire l’objet d’une analyse en vue de sélectionner les plus « bancables » d’entre eux auprès des bailleurs de fonds.
    • (2) l’identification des sources de financement dans les programmes pouvant soutenir la mise en œuvre de ces projets.
    • (3) l’engagement d’un dialogue entre les parties prenantes des pays en vue de créer des consortiums nord-sud en Méditerranée occidentale.
  • L’importance de travailler sur les idées de projets identifiées lors des laboratoires de la conférence des parties prenantes.
  • La présentation de l’étude d’évaluation du potentiel en économie bleue dans les pays du sud de la Méditerranée.
  • Présentation succincte des quatre premières opérations menées après la conférence des parties prenantes de décembre 2018, notamment la participation à trois consortiums dans le cadre de l’appel à projet de 2018. Les trois projets portent sur les compétences bleues, la résilience des aires marines protégées face aux changements climatiques ainsi que l’écotourisme.

Stakeholder Conference –  Final Report and ‘Declaration of Algiers’

On Monday 3 December 2018, the ‘Stakeholder conference: Towards concrete ‘blue’ actions in the western Mediterranean’ was held in Algiers, Algeria, organised by the European Commission and the Co-Presidency of the Initiative for the sustainable development of the blue economy in the western Mediterranean (WestMED Initiative), with the support of the WestMED Assistance Mechanism.