Posts

blue invest africa 2021 poster with aerial from small island

Blue Invest Africa: Call for pitchers open | Deadline 19 December 2021 | Republic of Seychelles

Dates:

  • 5 December 2021 – deadline for pitchers
  • 15-16 March 2022 – Blue Invest Africa
  • 14 March 22 “Behind the Doors” event (for investors, upon invitation only)

 

This event is organised by the European Union in collaboration with the Government of the Republic of Seychelles and Under the high patronage of H.E. Wavel Ramkalawan, President of the Republic of Seychelles.

BlueInvest Africa targets the registered African start-up business companies that are already operating in the various sub-sectors of the blue economy; it targets as well the African Small Micro and Medium sized businesses (SMMEs) not yet officially established in an African country but bearing an innovative idea subject to further commercial development within the African market.

For start-up companies and SMMEs, BlueInvest Africa will provide: 

  • A unique opportunity to meet other African project holders and SMMEs engaged in blue actions;
  • A platform for receiving direct advices from several captains of industry operating in Africa;
  • Several side-events on access to financing; award for pitchers; direct contacts with development banks and other financial institutions;
  • Coaching and mentoring sessions, networking at large;

For investors:  

  • Company publicly named and advertised by the event organiser in the blue business;
  • Business opportunities to invest in blue economic projects for sustainable livelihoods;
  • A unique event for appraising the climate of African business;
  • A direct access to the African countries which already geared up their blue business agenda;
  • European and African entrepreneurs for joint future business opportunities.

More information (including the agenda and registration): visit the blueinvest Africa website 

mapped world image

Take part in the Seabed 2030 survey – closes end of April 2021

Source: NLA International on behalf of Seabed 2030

Last year NLA International Ltd working on behalf of Seabed 2030, launched an online survey to find out more about the status and potential of mapping the ocean floor. The survey collected views from across all interested sectors to help us better understand issues such as:

  • Why stakeholders feel it is important to map the seabed.
  • How interested parties are estimating the environmental, social and economic value of seabed mapping.
  • Where are the most urgent priorities for seabed mapping.

All of this will help us to corroborate – or challenge – existing thinking, and hopefully identify any areas of the seabed that may benefit from a more joined-up / collaborative approach.

We have been really delighted with the responses thus far – we have received nearly 470 detailed responses to date – and are currently hard at work analysing the initial findings.

However, it is not too late to have your say! We will be keeping the survey open until the end of April, and we would be very grateful if you could contribute your views.

To access the survey, please click here.

More information

Read the article: Marine Geospatial Data: the Cornerstone of the Blue Eonomy

Read more about the seabed 2030 Initiuative:  100% of Ocean Floor mapped by 2030

screenshot factsheet renewed partnership

A new agenda for the Mediterranean: the Council approves conclusions on a renewed partnership with the Southern Neighbourhood

Press release:  Council of the EU

The Council approved conclusions affirming the EU’s determination to renew and strengthen its strategic partnership with its Southern Neighbourhood. The objective is to address common challenges, take advantage of shared opportunities and unlock the region’s economic potential for the benefit of its people.

Spurring sustainable long-term socio-economic recovery and job creation in the Southern Neighbourhood is a key shared priority and the innovative cornerstone of the new Agenda for the Mediterranean. Working together, the EU and its Southern Neighbourhood partners can turn climate and environmental challenges, and digital transformation, into major opportunities for sustainable development, contributing to a just and inclusive green transition. The EU will use all its available instruments, including the NDICI-Global Europe and the European Fund for Sustainable Development plus (EFSD+), and engage with financial institutions to achieve this objective, paying particular attention to the human dimension and opportunities for young people.

Good governance, the promotion and protection of human rights and fundamental freedoms, democratic institutions and the rule of law are also considered to be essential for long-term stability, security and sustainable development in the region. The EU will step up its engagement on these issues, and renew its efforts on conflict prevention and resolution, as well as on cooperation on security, migration and the preparedness and response capacities of healthcare systems.

The EU intends to strengthen the political dialogue across the Mediterranean by setting up annual meetings of EU member states’ and Southern Neighbourhood partners’ foreign ministers to review progress in the implementation of the new Agenda for the Mediterranean.

Read more on the EU Councils press release webpage

event announcement poster

Atelier sur la pollution plastique dans les zones humides en Tunisie

Le Hub National OuestMED Tunisie a participé le 30-31 mars à un atelier national organisé par le CIHEAM de Montpellier et WWF sur les zones humides insulaires et la pollution par le plastique en Tunisie. Plus de 50 personnes ont participé à cet atelier( ministères, secteur privé, institutions de recherche, société civile, partenaires techniques et financiers et panelistes).

L’atelier  a démarré avec le constat que la Tunisie est le quatrième plus bas consommateur de produits plastiques par habitant dans la région méditerranéenne, toutefois 0,04 Mt de plastique sont jetées dans la nature et finissent dans les zones humides qui représentent 8% de la superficie terrestre et qui sont vitales pour la préservation des écosystèmes.

De ce fait, l’économie tunisienne perd environ 20 millions de dollars par an en raison de la pollution plastique, puisqu’elle affecte les secteurs du tourisme et de la pêche. Les zones humides représentent les principaux points d’accumulation et voies de transmission du plastique d’un écosystème à l’autre.

La majorité des déchets plastiques sont transportés par les zones humides intérieures et finissent dans les zones humides côtières. La production des déchets plastiques aux iles de Kerkennah est estimée à plus de 7000 tonnes par an dont une part importante provient des activités liées au secteur de la pêche et particulièrement les nasses plastiques.

Ces dernières sont utilisées par les pêcheurs de l’archipel pourla pêche du crabe bleu et d’autres espèces marines. Les pêcheurs chargent entre 2000 et 3000 nasses par bateau qu’ils disposent au fond de la mer et récupèrent quelques jours plus tard pour récolter leurcontenu. Les nasses détériorées ou perdues sont laissées par les pêcheurs au fond marin créant ainsi une menace sérieuse pour la biodiversité marine et la santé humaine.

Les participants ont remarqué que l’utilisation de ces nasses plastiques ne date que de 5 à 6 ans et qu’il faut mettre  l’accent sur l’encouragement à la diminution des produits plastiques et notamment par la réduction de l’utilisation de plus en plus importante des nasses plastiques par les pêcheurs et le retour aux pratiques ancestrales, toutefois et étant donné l’impact financier de cette transition il a été proposé l’élaboration d’un plan d’actions qui tient compte notamment des conditions financières des pêcheurs.

Les responsables nationaux chargés du secteur de la pêche et de l’économie bleue (ministère de l’agriculture et secrétariat général pour la mer) ont donné leur accord pour l’élaboration de ce plan d’actions et sa discussion avec toutes les parties prenantes et notamment les représentants des pêcheurs et de la société civile et qui étaient bien présents dans l’atelier.

En savoir plus

Pour plus d’informations, contactez le Hub National OuestMED Tunisie

aquaculture in Tunisia

UNIDO to support the development of sustainable aquaculture in Tunisia under the SwitchMed Blue Economy component

On 10 March, the United Nations Development Organization (UNIDO) launched a project to apply more resource-efficient and circular production practices in Tunisia’s aquaculture value chain at an online event.

The event consulted with representatives from the Government of Tunisia, the European Union’s Delegation, and 25 companies from Tunisia’s aquaculture industry on the project roadmap.

Scheduled for 2021, the first phase of the project will undertake a value chain analysis of the Tunisian aquafarming industry to identify improvement areas, such as opportunities for the valorization of by-products, the potential of applying eco-innovative SMART technologies and industrial synergies in the aquafarming sector.

Read the full press release on the Switchmed website

Click here for a pdf with more information on the UNIDO Blue Economy project in Tunisia

WestMED National Event in Tunisia advances development of a Blue Economy Strategy

The National  Hub Tunisia of the WestMED Initiative organized on 30 June 2020 in Tunis, the national event on ” The blue economy in Tunisia” which brought together more than 100 people including government officials, the European Union delegation in Tunis, companies, associations,  academics and researchers.

The purpose of this event was to advance the WestMED Initiative and to support Tunisia in developing a sustainable blue economy strategy based on modernising traditional sectors such as fishing, tourism, maritime transport … and promoting emerging sectors such as marine biotechnology, aquaculture, pesca-tourism, clustering, exploitation of of fish products and renewable energies linked to the sea, etc.

At the opening of the event, and after the presentation of the WestMED Initiative by the Tunisian National Hub, Mr. Chokri Ben Hassen, Tunisian Minister for the Environment, Ms. Sophie Vanhaeverbeke, head of cooperation at the Delegation of the European Union in Tunisia and Mr. Sabri Chaabani, national coordinator of the project underlined their common vision of a sustainable blue economy in Tunisia and the Mediterranean. A modern blue economy based on an alliance between the states bordering the Mediterranean. An alliance for the implementation of the road map of the “Green deal”, the European green pact promulgated by the European Union in response to the economic crisis that we are going through with Covid19.

The speakers recalled the many maritime assets of Tunisia including more than 1,650 km of coastline, a maritime area of ​​135,000 km2, a very large infrastructure in commercial ports and fishing ports, a quite varied maritime and port professions, an active artisanal fishing fleet, a very developed seaside activity and the majority of foreign trade (95%) which transits by sea.

However, several weaknesses need to be addressed. They concern in particular the fragility of sensitive maritime areas, the density of international shipping traffic not far from the coast, with potential risks of accidents and pollution and poor coordination between the many stakeholders in the sea.

Elements of an integrated maritime policy and a blue economy strategy have been proposed with action plans for several sectors. These plans were the subject of a very rich debate with a strong intervention of the civil society which insisted on the need for the protection of the environment against the pollution of plastics, ships and industrial waste and to face illegal fishing, especially off the Mahdia-Gulf of Gabes area

Finally, speakers supported the idea that Tunisia can benefit from all sectors of the sustainable blue economy. It can thus transform its development model with research, investments for economic, social and environmental activities with high added value offering numerous opportunities for qualified jobs. They insisted on cooperation with the European Union and other international institutions to make this objective a reality.

 

More information

Agenda

 

In the media

in French

Tunisie : Préparation de la stratégie d’économie bleue

Economie bleue : Pour une croissance durable et inclusive

La Tunisie délaisse l’économie bleue, malgré un important potentiel

Tunisie: un événement sur “l’économie bleue” en Tunisie le 30 juin 

 

in Arabic

تونس انطلقت في إعداد استراتجيتها لتركيز أسس الإقتصاد الأزرق

تونس انطلقت في إعداد استراتجيتها لتركيز أسس الإقتصاد الأزرق في اطار توجه متوسطي

تونس انطلقت في إعداد استراتيجيتها لتركيز أسس الاقتصاد الأزرق

 

 

Signature d’un accord de partenariat entre le Cluster Maritime Tunisien et le cluster italien Blue Italian Growth

Un accord de partenariat a été signé aujourd’hui 9 juin 2020 par Cluster Maritime Tunisien (CMT) et le cluster italien Blue Italian Growth (BIG).

Cette signature a été réalisée lors d’une vidéoconférence à laquelle ont assisté l’ambassadeur italien en Tunisie, des représentants de la Commission Européenne, des représentants de la co-présidence italienne et marocaine de WestMed, le directeur général de l’aquaculture et de la pêche en Tunisie, les deux présidents des deux clusters et plusieurs de leurs membres, le gestionnaire du projet WestMED et les deux hubs nationaux Tunisie et Italie.

Ce partenariat, concilié et facilité par l’initiative WestMED et les hubs nationaux Tunisie et Italie, rentre dans le cadre de la mise en réseau des clusters ouest méditerranéens.

Une telle coopération permettra aux deux clusters de faciliter les relations entre leurs membres afin de mener au montage de projets dans de nombreux domaines relatifs:

  • aux systèmes intégrés d’observation et de prévision,
  • aux systèmes et méthodologies de planification et d’utilisation durable du milieu marin,
  • aux technologies d’atténuation et de compensation des impacts,
  • à la défense des côtes et des ports et à la requalification environnementale,
  • à la pêche et l’aquaculture, à la biodiversité et services éco systémiques,
  • aux approches technologiques pour une économie circulaire dans la pêche et l’aquaculture.

Cette association va également mener à la création d’une plateforme de coopération tuniso-italienne sur l’intelligence bleue et l’échange d’expériences et de compétences visant à favoriser l’implantation des académies bleues et des centres de formations professionnelles des métiers de la mer et des échanges des technologies de communications pour la promotion et le développement des activités de la mer.

Cogestion des pêcheries côtières et valorisation des produits halieutiques en Tunisie

Le hub national Tunisie a assisté le 30 janvier 2020 à un atelier sur la cogestion des pêcheries côtières et valorisation des produits halieutiques. Cet atelier est organisé par la Direction Générale de la Pêche et de l’Aquaculture et  l’Agence Internationale de Coopération Japonaise.

La Tunisie a sollicité la coopération japonaise pour le lancement en 2012 d’un projet projet de cogestion des pêcheries côtières dans le golfe de Gabes afin de sauvegarder ses ressources halieutiques qui ont connu une nette dégradation en particulier au cours de ces dernières années suite à l’effort de pêche, l’intensification des activités de pêche illégale ou encore la dégradation de l’environnement marin.

Les objectifs de ce projet sont le renforcement des capacités des acteurs à mettre en oeuvre la cogestion des pêcheries, la formulation d’un plan de gestion des pêcheries côtières sur la base des résultats des études d’état des lieux et la confirmation de la validité de ce plan à travers la mise en pratique de projets pilotes dans les régions cibles.

Ce projet a pu implanter en grande partie le concept de l’approche participative dans le domaine de la gestion des pêcheries côtières dans trois sites connus par l’existence d’une organisation professionnelle efficiente. Ces sites ont mis en place des plans de gestion centrés sur sur différentes activités telles que par exemple l’immersion de récifs artificiels, des essais d’emploi des nasses en remplacement aux filets maillant ou encore l’initiation à la notion de “rotation des pêcheries”.

Des chartes ont été élaborées pour le respect, l’application et la surveillance des mesures prévues par le plan.

Ce projet s’est fixé aussi des objectifs relatifs au renforcement, au moyen de sessions de formations, des  capacités techniques des organismes gouvernementaux et des organisations professionnelles, au renforcement des connaissances sur la cogestion et aménagement des pêcheries et à la valorisation des produits de la pêche et la préservation du milieu marin.

Ont participé à ce séminaire des décideurs gouvernementaux , des dirigeants et cadres supérieurs nationaux et régionaux, des ONG et des cadres des instituts et des académies de recherche et de  formation ainsi que des représentants des institutions du secteur de la pêche et de l’aquaculture en Algérie.

Le Hub National Tunisie a présenté durant cet atelier le projet WestMed, ses objectifs et son état d’avancement et a insisté sur le rôle d’une pêche et d’une aquaculture durable.

L’Initiative OuestMED au Forum de la Mer 2019

Le Hub National Tunisie Mr Salem Miladi a assisté le 21 septembre 2019  à l’ouverture du deuxième Forum de la Mer à Bizerte et a présenté lors d’une séance plénière se rapportant aux” grands témoins et images” le projet OuestMed rappelant ses objectifs, sa feuille de route ainsi que  ses priorités  définies à la conférence de Palerme le 14 mai 2019. Il a aussi rappelé les tâches du hub national qui doit assurer notamment la disponibilité permanente du mécanisme d’assistance et le soutien des parties prenantes au niveau national.

Plus de 800 personnes ont assisté à ce forum dont des ministres tunisiens, le secrétaire général adjoint de l’UpM, plus de 60 maires de villes tunisiennes, des députés tunisiens et européens, le Hub National Algérie, des professionnels tunisiens et étrangers, plusieurs associations et experts dans le domaine de l’économie bleue.

Quatre ateliers thématiques ont eu lieux:  l’économie bleue durable et collectivités littorales, les projets de l’économie bleue en Méditerranée, l’économie bleue solidaire pour un développement inclusif et transversal en méditerranée et enfin perceptions et attentes des employeurs de la région Euromed.

Des tables rondes ont regroupé des professionnels tunisiens et européens qui ont pu discuter  des différentes activités de l’économie bleue et le déjeuner débat a traité en particulier de l’économie bleue et tourisme.

Enfin les organisateurs ont présenté l’appel à projets AMWEJ et ont annoncé le nom des trois finalistes.

Lancement du projet Co-Evolve4BG

 

Mr Salem Miladi Hub National Tunisie a assisté aujourd’hui 20 septembre au lancement officiel du projet Co-Evolve4BG. Ce projet, financé par l’Union Européenne, traite de l’étude des relations entre les systèmes environnementaux et les activités côtières pour présenter des modèles de développement des zones côtières méditerranéennes.

Les objectifs du projet visent à analyser et promouvoir la co-évolution des activités humaines et les systèmes naturels dans les régions côtières touristiques permettant la réalisation d’un développement durable avec des activités touristiques basées sur l’approche de l’aménagement de zones côtières intégrées et favorisant la croissance bleue en méditerranée.

Le projet s’intéresse à la zone côtière de Sousse, Monastir et Djerba en Tunisie et concerne aussi l’Espagne, la Grèce et le Liban.

Le Hub National Tunisie a profité de cette rencontre pour parler avec les responsables tunisiens et les participants, du projet WestMed et des opportunités de coopération dans le domaine de l’économie bleue.

 

Plus d’information:

About the project

Kick-off Meeting MedCoast 4BG (by UfM)