Articles

Les Ministres des Affaires étrangères du ‘Dialogue 5 + 5’ saluent le rôle moteur de l’Union pour la Méditerranée dans la région

A la 14ème réunion des Ministres des Affaires étrangères du « Dialogue 5+5  » en Méditerranée occidentale s’est tenue à Alger le 21 janvier 2018,  les Ministres ont salué le rôle moteur de l’UpM, rappelant l’importance pour le Secrétariat général de continuer à promouvoir des projets concrets et structurants.

Les Ministres se sont engagés à plaider en faveur d’un rôle renforcé de l’UpM, à en améliorer la gouvernance, à rehausser le dialogue politique en son sein, et à renforcer les synergies avec le « Dialogue 5+5 » ainsi qu’avec les autres entités euro-méditerranéennes.

L’Initiative pour le développement durable de l’économie bleue en Méditerranée occidentale a été incorporée dans la Déclaration (page 7)

En lire plus

Declaration

UfM Conference highlights the key role of the Blue Economy

The Ministers of Western Mediterranean countries gathered in Naples (Italy), on 30 November 2017, to endorse and launch the Initiative for the sustainable development of the blue economy in the Western Mediterranean – a goal-oriented series of joint actions to make the common sea space safer, cleaner and more productive.

Ministers agreed on the Initiative’s system of governance and decided that its steering committee will be co-chaired by Algeria and France in 2018, France and Morocco in 2019 and Morocco and Italy in 2020. The informal meeting culminated with the adoption of a declaration signed by the 10 participating countries (Algeria, France, Italy, Libya, Malta, Mauritania, Morocco, Portugal, Spain and Tunisia).

 

More information

Declaration (EN)

EC-Maritime affairs

Union for the Mediterranean

Initiative lancée

La Commission européenne lance aujourd’hui une nouvelle initiative importante pour le développement durable de l’économie bleue dans la région de la Méditerranée occidentale.

La région compte des pôles économiques comme Barcelone, Marseille, Naples et Tunis. Elle comprend également des destinations touristiques, comme les îles Baléares, la Sicile et la Corse.

La biodiversité maritime y subit une forte pression. En effet, un rapport récent rédigé par des scientifiques du Centre commun de recherche indique que 50 % de la biodiversité a été perdue au cours des 50 dernières années. À cela s’ajoutent les préoccupations récentes en matière de sécurité et de sureté suscitées par une augmentation des flux migratoires du sud vers le nord.

Cette initiative permettra à l’UE et aux pays voisins d’œuvrer de concert pour renforcer la sûreté et la sécurité maritimes, de favoriser la croissance durable de l’économie bleue et la création d’emploi, et de préserver les écosystèmes et la biodiversité.

L’initiative est le fruit d’années de dialogue entre dix pays de la Méditerranée occidentale qui sont prêts et décidés à œuvrer ensemble à ces intérêts partagés dans la région: cinq États membres de l’UE (France, Italie, Portugal, Espagne et Malte) et cinq pays partenaires du sud (Algérie, Libye, Mauritanie, Maroc et Tunisie). Elle fait suite à la déclaration ministérielle sur l’économie bleue approuvée par l’Union pour la Méditerranée le 17 novembre 2015.

Objectifs de l’initiative

  1. Un espace maritime plus sûr
    Les priorités concernent la coopération entre les garde-côtes nationaux et les réponses apportées en cas d’accident et de marée noire. Les actions spécifiques porteront sur la modernisation des infrastructures de surveillance du trafic, le partage de données et le renforcement des capacités
  2. Une économie bleue intelligente et résiliente
    Les priorités concernent la collecte de nouvelles données, les biotechnologies et le tourisme côtier.
  3. Une meilleure gouvernance de la mer.
    Les priorités concernent l’aménagement du territoire, à la connaissance du milieu marin, à la conservation des habitats et à la pêche durable.

Rapports complets

L’initiative est présentée dans deux documents:

  1. Une ‘communication’ passe en revue les principaux défis, les carences qui doivent être comblées et les solutions possibles
    Télécharger la communication
  2.  Un cadre d’action décrit en détail les priorités, actions et projets recensés, accompagnés d’objectifs quantitatifs et de délais afin de suivre les progrès accomplis au fil du temps
    Télécharger le cadre d’action