Premier appel à propositions : 41 projets approuvés pour un financement du Programme

Les projets sélectionnés visent à favoriser une coopération durable et un développement conjoint au-delà des frontières en réponse aux principaux défis économiques, sociaux et environnementaux dans la région euro-méditerranéenne.

Lors de sa dernière réunion qui s’est tenue pour la toute première fois au Caire (Egypte) les 29 et 30 janvier 2019, le Comité de Suivi Conjoint (organe décisionnel du Programme IEV CTF Med composé des représentants de 13 pays participants) a approuvé une liste de 41 projets recommandés pour un financement par le Comité de Sélection des Projets.

Sur la base de la qualité des propositions évaluées, le Comité de Suivi Conjoint a décidé d’augmenter le budget de l’appel, dans la limite de 20% fixée par les règles de l’UE, et de financer davantage de projets. Globalement, la valeur des 41 projets approuvés est de 110 millions d’euros, dont 100 millions d’euros de contribution de l’UE. La contribution initiale de l’UE à cet appel s’élevait à 84,6 millions d’euros.

Un nombre accru de projets conduits par des organismes des Pays Partenaires Méditerranéens

L’un des principaux résultats de ce premier appel est l’augmentation substantielle du nombre de projets conduits par des organismes de Pays Partenaires Méditerranéens (8 dans le cadre d’un seul appel contre 6 au cours de la période 2007-2013) : cette tendance positive souligne l’appropriation croissante du Programme IEV CTF Med par les 13 pays participants.

Sur les 282 organismes impliqués dans les projets approuvés, 61% sont établies dans les Pays partenaires méditerranéens.

Une attention toute particulière aux jeunes et aux femmes

Sur la base des 11 priorités thématiques abordées par l’appel, les 41 projets approuvés mettront en œuvre des actions concertées reflétant les principaux défis et besoins des 13 pays participants (Chypre, Égypte, Espagne, France, Grèce, Israël, Italie, Jordanie, Liban, Malte, Palestine, Portugal et Tunisie) dans les domaines du développement des entreprises, de l’innovation, de l’inclusion sociale et de la lutte contre la pauvreté ainsi que de la durabilité environnementale.

Conformément aux objectifs du Programme, les projets approuvés accordent une attention particulière aux jeunes et aux femmes afin de favoriser leur participation à la vie économique par le biais d’actions favorisant l’accès à l’emploi  et le développement de compétences professionnelles.

Les prochaines étapes

Les 92 chefs de file impliqués dans la deuxième étape de l’appel à propositions recevront un courrier de l’Autorité de Gestion contenant les résultats de l’évaluation.

Les bénéficiaires sélectionnés commenceront bientôt le processus qui mènera menant à la signature du contrat de subvention avec l’Autorité de Gestion, ce qui permettra de lancer la mise en œuvre des activités prévues.

Premier appel à propositions : liste des projets approuvés (01.02.2019)

Actualités connexes

23.07.2018 – Call for standard projects: 92 proposals admitted to the second step of the evaluation process
31.01.2018 – Results of first call for proposals confirm interest of Euro-Mediterranean partnership in cross-border cooperation
18.07.2017 – First call for proposals launched: €84.6 million for the financing of cross-border cooperation projects in the Mediterranean

01.02.2019

Coup d’envoi d’une nouvelle initiative sur la planification de l’espace maritime

Eviter les conflits et favoriser le bon déroulement des activités humaines en mer (aquaculture, tourisme, énergie marine, exploitation des fonds marins…) : tel est l’enjeu du projet MSPglobal que lancent conjointement la Commission océanographique intergouvernementale (COI) de l’UNESCO et la Commission européenne les 11 et 12 février au siège de l’UNESCO. Son objectif : favoriser une meilleure planification de l’espace maritime.

La conférence de lancement, qui réunira de nombreux acteurs concernés (experts, décideurs politiques…), sera l’occasion de dresser un état des lieux des expériences qui existent en matière de planification de l’espace maritime mais aussi d’évoquer les défis qu’elles soulèvent, notamment en matière de coopération transfrontalière.

S’étendant sur trois ans, le projet MSPglobal vise à élaborer des directives internationales sur la planification de l’espace maritime afin de réguler une activité qui n’a cessé de s’intensifier au cours des dernières décennies dans les eaux côtières et marines.

Deux projets pilotes vont être mis en place afin de créer un répertoire de données, de connaissances, de politiques et d’outils d’aide à la décision liés à la planification de l’espace maritime. Leur objectif est aussi de renforcer les capacités techniques des autorités locales en matière de gestion des données. Le premier projet aura lieu en Méditerranée occidentale (Algérie, Espagne, France, Italie, Malte, Maroc et Tunisie), le deuxième dans le Pacifique du Sud-Est avec un exercice transfrontalier spécifique dans la baie historique de Guayaquil (Équateur/Pérou). Des activités parallèles de formation seront également organisées avec des experts du Chili, de Colombie, d’Équateur, de Libye, de Mauritanie, du Panama, du Portugal et du Pérou.

Le projet MSPglobal, combiné à la mise en œuvre des neuf actions de la Feuille de route conjointe publiée par la COI et la Direction générale des affaires maritimes et de la pêche de la Commission européenne en 2017, a pour objectif de tripler la superficie des eaux territoriales bénéficiant d’un système de planification spatiale maritime d’ici 2030.

L’événement sera retransmis en direct : http://webcast.unesco.org/live/room-04/fr

 

Source: https://en.unesco.org/news/launch-new-initiative-maritime-spatial-planning

 

Les Ministres des Affaires étrangères du ‘Dialogue 5 + 5’ saluent le rôle moteur de l’Union pour la Méditerranée dans la région

A la 14ème réunion des Ministres des Affaires étrangères du « Dialogue 5+5  » en Méditerranée occidentale s’est tenue à Alger le 21 janvier 2018,  les Ministres ont salué le rôle moteur de l’UpM, rappelant l’importance pour le Secrétariat général de continuer à promouvoir des projets concrets et structurants.

Lire la suite

Feu vert pour la phase 2

La Phase 1 du projet s’est officiellement achevée en juin

Le rapport final de la Phase 1 a été approuvé par la Commission européenne. Au vu du potentiel, il a également été décidé de s’engager dans la Phase 2. Un accord a été fait sur les prochaines étapes à suivre avec un objectif légèrement retouché.

Lire la suite