Le Comité National de l’Economie Bleue (CNEB) s’installe

Le 04 février 2019, s’est tenue au siège de la Direction Générale de la Pêche et de l’Aquaculture (DGPA), la réunion d’installation du Comité National de l’Economie Bleue (CNEB). Le CNEB Se compose de représentants des représentants des Ministère des Affaires Etrangères, Ministère de la Défense Nationale (Commandement des Forces Navales), de l’Agriculture, du Développement Rural et de la Pêche (Direction Générale de la Pêche et de l’Aquaculture) des Travaux Publics et des Transports (Direction de la Marine Marchande et des Ports), de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (Direction Générale de la Recherche Scientifique et du Développement technologique), du Tourisme et de l’Artisanat, de l’Industrie et des Mines, de l’Environnement et des Energies Renouvelables, de l’Energie et du Ministère des Postes, de la Télécommunication et des Technologies du Numérique.

Le coordinateur national et le Hub national sur l’économie bleue de l’initiative WestMED ont été officiellement présentés. Les principales attentes vis à vis de la CNEB qui a un rôle à jouer dans le processus WestMED  en cours, mais plus globalement pour les questions relatives à l’économie bleue en Algérie ont été discutées, notamment :

  • Le suivi de la mise en œuvre de la feuille de route « WestMED » en Algérie.
  • L’évaluation, à travers un jeu d’indicateurs, le processus national de développement de l’économie bleue.
  • La contribution à la validation des documents de planification de l’économie bleue et à la communication institutionnelle autour du concept de l’économie bleue.
  • La participation à l’identification et au montage de « consortiums » avec des partenaires de la Méditerranée Occidentale en vue de répondre à des appels à projets relatifs à l’économie bleue.

Il été également rappelé les éléments suivants :

  • Le processus engagé après les deux conférences sur l’économie bleue tenues à Alger les 3-4 décembre 2019 ainsi que des cadres et les opportunités des financements de projets. Les principaux outputs de cette conférence ont été mis en évidence, en particulier,
    • (1) l’identification de 31 projets qui devront faire l’objet d’une analyse en vue de sélectionner les plus « bancables » d’entre eux auprès des bailleurs de fonds.
    • (2) l’identification des sources de financement dans les programmes pouvant soutenir la mise en œuvre de ces projets.
    • (3) l’engagement d’un dialogue entre les parties prenantes des pays en vue de créer des consortiums nord-sud en Méditerranée occidentale.
  • L’importance de travailler sur les idées de projets identifiées lors des laboratoires de la conférence des parties prenantes.
  • La présentation de l’étude d’évaluation du potentiel en économie bleue dans les pays du sud de la Méditerranée.
  • Présentation succincte des quatre premières opérations menées après la conférence des parties prenantes de décembre 2018, notamment la participation à trois consortiums dans le cadre de l’appel à projet de 2018. Les trois projets portent sur les compétences bleues, la résilience des aires marines protégées face aux changements climatiques ainsi que l’écotourisme.
0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.