Articles

Journée des Autorités locales de la Méditerranée de l’Ouest

Cet éditorial a été publié par Avitem dans son bulletin d’information d’avril 2019. Il est consultable ici.

Le CGET a pris deux initiatives heureuses en organisant, pour la première fois, une conférence ministérielle sur la cohésion et l’aménagement des territoires, à Montpellier le 26 avril et en la faisant précéder la veille, d’une conférence des Autorités locales de la Méditerranée de l’Ouest.

Chacune de ces deux manifestations s’est déroulée dans le cadre du 5+5, un espace de coopération qui, depuis une trentaine d’années, permet à cinq pays du Sud (Mauritanie, Maroc, Algérie, Tunisie, Libye) d’échanger et de coopérer avec cinq partenaires du Nord (Portugal, Espagne, France, Italie et Malte). Ces deux conférences successives à Montpellier les 25 et 26 avril 2019 ont permis d’ouvrir un nouveau champ de coopération entre les dix Etats et les collectivités territoriales des pays concernés, et de poser des jalons supplémentaires dans la perspective du Sommet de deux rives que Marseille accueillera le 24 juin 2019.

L’AVITEM a eu l’honneur, mais aussi la lourde responsabilité, d’organiser et d’animer la journée des Autorités locales de la Méditerranée de l’Ouest, et d’assurer la connexion des travaux de celle-ci avec les représentants ministériels des dix Etats réunis à Montpellier. Une journée riche de débats et de rencontres, organisée sur des thématiques qui ont permis à chacun de se retrouver : les réseaux structurants de l’aménagement des territoires, la coopération internationale des collectivités territoriales, la ville méditerranéenne durable, les territoires urbains et ruraux, les ports et les territoires littoraux. Autant de thèmes qui lui sont familiers et sur lesquels l’AVITEM déploie son expertise et ses missions de coopération, autant de sujets sur lesquels les représentants des Autorités locales ont pu trouver un écho méditerranéen à leurs projets et leurs ambitions, autant de questions sur lesquelles Autorités locales et nationales peuvent, et souvent doivent, agir de concert et en étroite résonnance.

Au terme de cette journée, les Autorités locales réunies à Montpellier ont rencontré les 10 Ministres du 5+5 et ont pu leurs transmettre et partager avec eux un certain nombre de propositions et de recommandations visant à accroitre la cohérence des politiques menées par les uns et par les autres, ainsi que l’efficacité des actions menées aux différents niveaux de responsabilités institutionnels et politiques. Cette conférence de Montpellier, exercice doublement novateur, a ouvert une nouvelle ligne de coopération au sein de l’espace 5+5 et, par le biais de la cohésion et de l’aménagement des territoires, et a mis l’accent sur un paramètre essentiel à la construction d’une Méditerranée durable, résiliente et engagée dans une dynamique collective de développement. L’équipe de l’AVITEM est légitimement fière d’avoir été l’un des acteurs de cette « première ».

Bernard VALERO, Directeur Général de l’AVITEM

Initiative lancée

La Commission européenne lance aujourd’hui une nouvelle initiative importante pour le développement durable de l’économie bleue dans la région de la Méditerranée occidentale.

La région compte des pôles économiques comme Barcelone, Marseille, Naples et Tunis. Elle comprend également des destinations touristiques, comme les îles Baléares, la Sicile et la Corse.

La biodiversité maritime y subit une forte pression. En effet, un rapport récent rédigé par des scientifiques du Centre commun de recherche indique que 50 % de la biodiversité a été perdue au cours des 50 dernières années. À cela s’ajoutent les préoccupations récentes en matière de sécurité et de sureté suscitées par une augmentation des flux migratoires du sud vers le nord.

Cette initiative permettra à l’UE et aux pays voisins d’œuvrer de concert pour renforcer la sûreté et la sécurité maritimes, de favoriser la croissance durable de l’économie bleue et la création d’emploi, et de préserver les écosystèmes et la biodiversité.

L’initiative est le fruit d’années de dialogue entre dix pays de la Méditerranée occidentale qui sont prêts et décidés à œuvrer ensemble à ces intérêts partagés dans la région: cinq États membres de l’UE (France, Italie, Portugal, Espagne et Malte) et cinq pays partenaires du sud (Algérie, Libye, Mauritanie, Maroc et Tunisie). Elle fait suite à la déclaration ministérielle sur l’économie bleue approuvée par l’Union pour la Méditerranée le 17 novembre 2015.

Objectifs de l’initiative

  1. Un espace maritime plus sûr
    Les priorités concernent la coopération entre les garde-côtes nationaux et les réponses apportées en cas d’accident et de marée noire. Les actions spécifiques porteront sur la modernisation des infrastructures de surveillance du trafic, le partage de données et le renforcement des capacités
  2. Une économie bleue intelligente et résiliente
    Les priorités concernent la collecte de nouvelles données, les biotechnologies et le tourisme côtier.
  3. Une meilleure gouvernance de la mer.
    Les priorités concernent l’aménagement du territoire, à la connaissance du milieu marin, à la conservation des habitats et à la pêche durable.

Rapports complets

L’initiative est présentée dans deux documents:

  1. Une ‘communication’ passe en revue les principaux défis, les carences qui doivent être comblées et les solutions possibles
    Télécharger la communication
  2.  Un cadre d’action décrit en détail les priorités, actions et projets recensés, accompagnés d’objectifs quantitatifs et de délais afin de suivre les progrès accomplis au fil du temps
    Télécharger le cadre d’action